Retour à la Une du jour
samedi 21 novembre 2009  

 recherche avancée
Nos archives



LoisirsNos dossiersVie pratiqueAlbums photosNos servicesNos contacts Nouvelle-CalédonieNouméaGrand NouméaProvincesSportsPacifiqueArchivesFil RSS de l'édition du jour


  Nouvelle-Calédonie > Politique - 16/11/2009    
Retour à la page précédente - Cet article a été consulté 636 fois
Six listes pour quatorze sièges aux Loyauté
Les dés sont jetés depuis hier soir 18 heures : six listes seront en compétition le 6 décembre pour le retour aux urnes de la province des îles Loyauté. C’est deux de moins qu’en mai dernier du côté des non-indépendantistes, qui font l’unité, et une de plus du côté des indépendantistes avec la séparation du Palika et de l’UC-Renouveau qui vont chacun leur chemin. En revanche, l’UC, le Parti travailliste et le LKS jouent la continuité.

Les listes en présence

Dynamique autochtone - LKS
Nidoïsh Naisseline, Corinne Walane Sipa, Albert Capoa, Honorine Carawiane ép. Etoroi, René Pamani, Hina Wetewea, Basile Citre, Naomie Hnaweo ép. Sio, Jules Wajeno Wetewea, Simone Waeju Uedre ép. Wakaine, Johnny Jean-Claude Wenisso, Wajaeane Wayewol ép. Wawanabu, Noël Issaka Wamejo, Melinda Wagia Waehnya, Franck Numéla Xuma, Alice Kaméango Wamejonengo ép. Siwene, Patrice Zongo, Waséa Seiko, Pitra Wapal, Hélène Wassawa Sameke, Marc Wamedjo Waia, Noelly Ihmanang ép. Ukajo, Fleury Kodro Wayaridri, Truba Harper.







Les îles pour tous
Simon Loueckhote, Loza  Zéoula ép. Unë, Martin Hamu, Marie-Laurence Alane ép. Salo, Waco Nyikeine, Marguerite Aben, Ami  Waheo, Louise Drowa ép. Humuni, Pierre Siwoine, Panabé  Wadewe, Iwejiqéa Boula, Wahnaloi  Ihily, Jean Wania Yeiwié, Wadréma Waneisi ép. Wananije, Lalié Lalié, Jacqueline Adjouhgniope, Joannes Yeroï Cinedrawa, Waéja Kapoua ép. Gohe, Waxuie Selefen, Piangatee Kaloi ép. Waya, Mickaël Wanakahme, Wainubèle Caroine ép. Waaga, Wawane Milie, Waicuma Wahaga ép. Waetheane.







UC-FLNKS
Néko Hnepeune, Jacqueline Lavelloi ép. Deteix, Damien Catremel Yeiwene, Maléta Hnacema ép. Qala, Mathias Waneux, Isabelle Kaloï ép. Bearune, Alain Tojere Siwoine, Yvonne Canganë Hnada, Maurice Tillewa, Catherine Dihace ép. Wadrobert, Eugène Copé Zeoula, Alphonsine Mandaoue ép. Baoutuau, Polycarpe Yves Djoupa, Annette Dralu ép. Wejieme, Amédée Drowia Ngaiohni, Christiane Poukiou ép. Adjouhgniope, Robert Wiénié Xowie, Elisabeth Marie Wakanengo, Auguste Vanika Siapo, Kuïa Eatene ép. Buama, Chanel Wagueta-Kapoeri, Manua Wadrawane ép. Mosse, André Tokié Xozame, Madeleine Wahmetu ép. Zeiwe.






Parti travailliste
Louis Kotra Uregei, Henriette Kaouma ép. Pujapujane, Cédric Meaou, Kadrilé Kuiesine ép. Wright, Evariste Mélémélé Wayaridri, Soussana Konghouleux, Drela Hmaen, Pélié Hnadriane ép. Togolei, Macki Wea, Mareline Waouka ép. Issamatro, Alphonse Wakene Pujapujane, Nelly Fisdiepas, Canyö Henri Qenenoj, Christiane Zeiwe ép. Trimari, Hubert Kaouma, Waejue Juni ép. Genin, Wassidraro Cariwa, Bélinda Gogny, Richard Païlo Kai, Léa Waetheane ép. Nyipie, Jean-Yves Waimo, Cuango Sipa ép. Wakoea, Victor Wejieme, Jeanne Wadjeno.








Union nationale pour le renouveau - UNR
Jacques Zanehno Lalié, Eliane Senë Waitronyie, Hnaejë Hamu, Henriette Waiwe ép. Tahmumu, Jules Paala, Laurence Nine ép. Aben, Richard Kaloï, Hélène Tchako ép. Hmakone, Jean-Baptiste Badiou, Thipane Waxuie veuve Piepe, Wakolo Noël Enoka, Pacue Matha ép. Waikata, Kamama Zatrotro, Hélène Wowene ép. Wayaridri, Jean-Pierre Hnalepë Wathe, Marie-Hélène Wedro Fie, Martial Ehnyimane, Isabelle Ucawene Alane ép. Sinewami, Rémy Maneo Wathiepel, Jeanne Sorry Inea, Charles Wanijé Qenegei, Hélène Pëkesh Lewene ép. Maleko, Ngazo André Wanapopo, Calixta Poné Athale.






Palika

Charles Wapanai Washetine, Danielle Qenegei ép. Guaenere, Boniface Ounou, Christine Nuane Ponyie ép. Cica, Lucien Manabo Wadria, Inemete Hace ép. Qenegei, Victor Ankaiouliwa, Sanangome Hnau ép. Siwoine, Richard Sio, Waissoma Gope veuve Haeweng, Wanuj Roine, Sylvanna Hoi, Jules Wetria Nekoeng, Yolande Wema ép. Waheo, Emile Ciwi Lakoredine, Liliane Gope Fenepej, René Salo, Wajun Wenehoua, Pierre Upane Kaemo, Jeanne Wapae ép. Wiako, Ngazo Ngazo, Cuna Nyipie ép. Weneguei, Pascal Hunemu Tupaissi, Ipinako Xalitre.

 

  Simon Loueckhote emmène « Les îles pour tous » 
Exit Michel Luepack. C’est bien Simon Loueckhote qui emmène une liste unitaire loyaliste. Il a présenté « Les îles pour tous » samedi, quelques instants après l’étape du haussariat.

Pour Simon Loueckhote, il faut « rendre à César ce qui appartient à César ». « Par la grâce de Louis Kotra Uregei et du Conseil d’Etat, l’opportunité est offerte aux loyalistes des îles de retrouver leur place au sein de l’assemblée de province. » Samedi, en présentant la liste « Les îles pour tous » qu’il va emmener, le sénateur n’a pas manqué, d’une certaine manière, de remercier la tête de liste du Parti Travailliste dans les îles, à l’origine d’un recours ayant annulé les élections du 9 mai dernier.
Et cette fois, les loyalistes, ou, nouveauté sémantique, « ceux qui souhaitent que la Nouvelle-Calédonie entretienne les meilleures relations avec la France », ont retenu la leçon de la division, qui avait abouti au zéro pointé. Les discussions ont sans doute été longues, âpres, tendues, mais les cinq tendances loyalistes partent sous une bannière commune.
La seconde de liste, Loza Zeoula, nièce du grand chef de Gaïca, est militante du Rump depuis 2001. Et la candidature du troisième de liste présentée par Calédonie Ensemble, Martin Hamu, est entré au RPCR à sa création, en 1977. Le grand absent, c’est bien entendu Michel Luepack. Le candidat Rump dont la liste était arrivée en tête des trois formations loyalistes, a purement et simplement disparu du paysage. Pour le reste, Simon Loueckhote entend bien créer « un effet de dynamique » : « si j’ai pris mes responsabilités en me positionnant, c’est que j’estime que ma personnalité peut nous permettre de retrouver la place qui est la nôtre. » La stratégie se pose là. Si la liste obtient un siège, il a laissé entendre qu’il céderait sa place à sa seconde de liste. Les thèmes de campagne seront définis dans les jours à venir.
Samedi, lors de la conférence de presse au cours de laquelle il a présenté sa liste, à aucun moment Simon Loueckhote n’a employé l’expression « pacte républicain ». Large sourire. « On ne va pas commencer à parler des choses qui fâchent », a-t-il confié en aparté.
P. Ch.




Edition du 16/11/2009
 
Voir tous les articles








Pensez-vous que la mise en place d'une taxe sur les permis de construire soit justifiée en Calédonie ?

Oui  36%
Non  60%
Sans avis  4%
<novembre 2009>
lmmjvsd
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Depuis le 3 janvier 2008



Horoscope

Convertisseur de devises

Transport maritime

Nos contacts

Météo

Belep
Boulouparis
Bourail
Canala
Dumbéa
Farino
Hienghène
Houaïlou
Ile des Pins
Kaala-Gomen
Koné
Kouaoua
Koumac
La Foa
Lifou
Maré
Moindou
Mont-Dore
Nouméa
Ouvéa
Ouégoa
Païta
Poindimié
Ponérihouen
Pouébo
Pouembout
Poum
Poya
Sarraméa
Thio
Touho
Voh
Yaté

 

Je m'abonne aux Nouvelles Calédoniennes

Le blog de Zoé est en ligne
Imprimer l'article  Retour en haut de la page
Copyright © Les Nouvelles Calédoniennes 2009 - Tous droits réservés - Mentions légales