Influences protestantes sur le nouveau Missel?

     Questions de Georges Huber au Bureau de presse du Saint-Siège (1)


     Parmi les motifs allégués, du moins en Suisse alémanique, contre l'acceptation du nouvel
Ordo Missae figure l'objection que six théologiens protestants auraient participé à l'élaboration des nouveaux textes liturgiques, compromettant ainsi la pureté de la doctrine catholique traditionnelle. D'où les deux questions respectueuses suivantes:
     — Y eut-il une participation protestante à l'élaboration du nouvel
Ordo Missae?
     — Dans l'affirmative, quel a été son rôle exact?

2 février 1976.


     Réponse (2)

     A la question du journaliste Georges Huber demandant s'il y a eu une participation de théologiens protestants à la rédaction du texte du nouveau Missel, le directeur de la Salle de presse du Saint-Siège pourrait répondre.
     1. En 1965, certains membres de communautés protestantes ont exprimé le désir de suivre les travaux du Consilium pour l'application de la Constitution sur la liturgie.
     2. En août 1966, six théologiens de différentes dénominations protestantes ont été admis comme simples observateurs.
     3. Les observateurs protestants n'ont pas participé a l'élaboration des textes du nouveau Missel.

25 février 1976.


(1) Texte original.

(2) Traduction de
la DC d'après le texte original italien.