English version    Dimanche 26 Février 2012
 
Accès par pays/région :  


connexion 
un oubli ?
 

Appels d'offresGéopolitique africaineDéclaration de la montagne de la Table

Bulletin
Lundi 23 Avril 2007 à 14:00:00
db17435
(Congo-Brazza)

Les Forces démocratiques nouvelles se donnent deux ans de transition

Le congrès constitutif des Forces démocratiques nouvelles (FDN) s'est tenu à Brazzaville du 19 au 21 avril sous le thème « Ensemble, réorganisons nos forces politiques pour la consolidation de la démocratie au Congo ». A l'issue des travaux, les participants ont mis en place les instances dirigeantes suivantes : un conseil national (415 membres), un bureau exécutif national (7 membres) co-dirigé par Léon Alfred Opimba et Jean-Marie Tassoua, un secrétariat permanent (41 membres) coordonné par Emile Aurélien Bongouandé et une commission de contrôle et d'évaluation (7 membres).

Ce nouveau parti s'est donné une période de transition de deux ans (2007-2009) pour peaufiner les documents fondamentaux et installer toutes les structures dirigeantes. Les participants ont adopté les recommandations suivantes : la bonne gouvernance, la paix et la reconstruction nationale ainsi qu'une déclaration sur le processus électoral.

Concernant la bonne gouvernance, les congressistes ont recommandé le renforcement de la lutte contre l'impunité, la réhabilitation des audits et de contrôle, la promotion de la culture de la conscience.

Les participants ont exigé le respect sans faille des engagements sur la paix pris par la classe politique congolaise lors du dialogue national ayant abouti à la signature de la convention nationale pour la paix et la reconstruction du Congo, la poursuite de la pacification du Pool.

Concernant le processus électoral, les congressistes ont recommandé que les acteurs politiques aient comme cadre de référence la Convention nationale pour la paix et la reconstruction du Congo afin que les élections se déroulent dans le calme. Ils ont recommandé que le Parlement adopte avec sérénité le projet de loi rectificatif de la loi électorale qui réaffirme le caractère indépendant de la Commission électorale conformément aux recommandations de la charte africaine sur les élections, que les opérations électorales soient crédibles et transparentes, que les campagnes électorales soient astreintes à des exigences d'éthiques et que les injures, les insultes, la médisance, la calomnie et l'incitation à la violence soient formellement interdits.

Les congressistes ont aussi adopté le programme de société des FDN qui prévoit sur le plan économique la redistribution des rôles entre l'Etat et les autres acteurs économiques. Sur le plan socio culturel, les FDN ont proposé d'arrimer le Congo à la modernité par l'éducation, de travailler à la remise en cohérence du cadre institutionnel de la recherche scientifique et technologique, d'intégrer les valeurs culturelles congolaises aux apports fécondateurs des autres cultures.

Il faut signaler une fausse note au sein de ce jeune parti politique, à savoir le retrait de l'un des partis signataires de l'accord d'intention de fusion du 27 mars. Il s'agit de l'Union pour le redressement national (URN) du député Gabriel Bokilo qui, dans un communiqué radiotélévisé datant du 20 avril, a déclaré : « A la veille de l'ouverture du congrès, les divergences fondamentales sont apparues. Face à la situation et devant l'impérieuse nécessité de respecter les valeurs morales, doctrinales de l'URN, et les engagements pris devant les hautes autorités du pays, j'ai décidé au nom du parti de dénoncer cet accord ».

Roger Ngombé

Siège: Les Manguiers, 84 avenue Denis Sassou N'Guesso, Brazzaville, République du Congo - Bureaux en Europe: 38 rue Vaneau, Paris 7ème, France - Bureaux aux Etats-Unis : 1250 24th Street, Washington DC 20037 - Tél. : + 33 (1) 45 51 09 80 - Fax : + 33 (1) 45 51 03 06 - Site Internet : www.brazzaville-adiac.com - E.mail : redaction@brazzaville-adiac.com