A la une Actualité
 

Pour libérer les otages algériens : des négociations avec Belmokhtar sont en cours

Taille du texte normaleAgrandir la taille du texte

le 08.04.12 | 10h00 3 réactions

 
	Boualem Sias, consul d’Algérie, cinq de ses fonctionnaires et le représentant de la communauté algérienne à Gao sont toujours en captivité. 
	 
zoom | © D. R.
Boualem Sias, consul d’Algérie, cinq de ses fonctionnaires...

Les sept otages de la mission consulaire algérienne sont sains et saufs. L’auteur de l’enlèvement n’est autre que Mokhtar Belmokhtar, celui qui fut l’émir de la zone du Sud pour le GSPC, puis d’AQMI. Des négociations autour de la libération des otages avancent. Elles seraient menées par Iyad Ag Ghaly, une connaissance de Belmokhtar.

De notre envoyée spéciale
à Achebrache (nord du Mali)

Alors que des rumeurs font état du départ, vendredi, de nombreux éléments du groupe Ançar Eddine, de Kidal vers Mopti et Bamako pour «protéger les familles des musulmans et instaurer la chariâ», des sources sûres parlent de négociations avec Mokhtar Belmokhtar pour la libération des sept otages algériens, parmi lesquels le consul, le vice-consul, les chargés des transmissions, de l’état civil, de la sécurité, ainsi que le représentant de la communauté algérienne à Gao. Selon nos interlocuteurs, c’est Iyad Ag Ghaly, en personne, qui s’est chargé de servir de «négociateur», étant donné les relations qu’il entretient avec l’émir de la phalange Al Mulathamine (Les enturbannés), Mokhtar Belmokhtar, en dissidence avec Abou Zeid, l’émir de l’AQMI dans la région du Sahel.

Selon nos sources, il s’agirait d’un véritable test pour Iyad qui, acculé par le MNLA, doit résoudre «cette dérive» sans «aucune» effusion de sang. «Il a pris contact avec Belmokhtar et les négociations se poursuivent. Nous avons de bonnes raisons de croire que les otages seront relâchés le plus rapidement possible», déclare le commandant Aïssa Ag Akli, chargé de la sécurité de la zone d’Achebrache, non loin de Tin Zaouatine (au nord du Mali). Cette sortie de Iyad pourrait être expliquée par ces déclarations de témoins présents lors de l’enlèvement des diplomates, qui impliquent directement des éléments de Ançar Eddine dans le rapt.

«Très gêné et surtout acculé par les dirigeants du MNLA, Iyad s’est senti obligé d’intervenir, en allant lui-même à la recherche des otages. Il est entré en contact avec Mokhtar Belmokhtar, le chef du groupe et auteur de l’enlèvement  pour négocier la libération de tous les otages. Selon notre interlocuteur, le commando qui a assiégé le consulat était dirigé par Belmokhtar en personne. Il était composé d’une vingtaine de personnes au moins, en majorité des Algériens, mais soutenu et appuyé par des membres de Ançar Eddine. Ces derniers leur ont ouvert la route en protégeant leur retraite. L’opération a eu lieu en plein jour, aux environs de 11h, et en plein centre-ville.

Personne ne peut dire que ça s’est passé dans la discrétion. Ils ont eu le temps d’entrer dans les locaux et de fouiller les bureaux à la recherche de tous les occupants. Ils ont emmené tous ceux qu’ils ont trouvés à bord d’une dizaine de Toyota Station, qui les attendaient dehors et à bord desquels il y avait des hommes puissamment armés. Avant de partir, Belmokhtar a baissé le drapeau algérien qu’il a brûlé devant tout le monde. Il a par la suite hissé une étoffe noire sur laquelle on pouvait lire : ‘’La Ilah ila Lah, Mohamed rassoul Allah, Allah Akbar’’ (il n’y a de Dieu qu’Allah, et Mohamed est son prophète, Allah est grand). Il l’a laissé flotter une bonne dizaine de minutes pour filmer la scène et quitter les lieux», raconte, un Targui de Gao. Cette opération est en quelque sorte un «affront» pour les dirigeants du MNLA, qui étaient beaucoup plus occupés par l’organisation des rangs que par la sécurisation des villes. Des casernes entières ont été vidées et les quantités importantes d’armement sont toujours dans la nature.

Le rapt des diplomates algériens a suscité de lourdes craintes, mais également des divergences au sein du mouvement. «Au MNLA, nous sommes conscients de la dérive de Ançar Eddine et de Iyad, mais certains de nos dirigeants ne veulent pas ouvrir un front intérieur. AQMI est une organisation bien structurée et puissante. Elle a de l’influence sur certaines tribus. Il sera très difficile de la chasser du territoire avec les moyens que nous avons mais aussi durant la conjoncture actuelle. Des Etats avec leurs puissantes capacités n’ont pu la neutraliser. Toute la direction du mouvement est maintenant braquée sur la libération des sept otages que détient AQMI. Nous misons fortement sur leur retour, sains et saufs», explique un commandant du MNLA.

Ses déclarations se confirment sur le terrain, où des divergences commencent à apparaître entre les cadres du mouvement qui veulent à tout prix régler le compte à Iyad et «éloigner toute suspicion d’appartenance ou de lien avec Al Qaîda» et ceux qui ne voient pas les groupes islamistes armés comme un danger mais plutôt comme des partis islamistes qui doivent avoir le droit d’exister. «Cette dernière tendance n’est pas majoritaire, mais elle reste influente du fait de son appartenance à des tribus dites nobles. Néanmoins, au sein de la base, la majorité des combattants sont contre la sortie de Iyad. Il n’est pas exclu que des mesures soient prises contre lui, d’autant que la plus haute direction du MNLA a déjà pris la décision de désarmer tous les groupes. Aucune arme ne circulera en dehors de celles détenues par les combattants du MNLA», explique le commandant Moussa Ag Ahmed.

Pour lui,  l’enlèvement des membres de la mission consulaire algérienne est «une grave dérive qui nous a donné à réfléchir. Nous ne pouvons accepter que d’autres forces que le MNLA puissent agir sur notre territoire. Nous sommes en train de nous organiser. La situation d’insécurité qui a suivi l’occupation des villes était prévisible. Notre Etat vient de naître, il lui faut du temps pour maîtriser la situation», note Aïssa Ag Akli.

En tout état de cause, le rapt des membres de la mission consulaire algérienne à Gao a suscité de lourdes inquiétudes chez la population, qui, faut-il le préciser, l’a unanimement dénoncé. Pour beaucoup, cette opération «devra pousser le MNLA à se mobiliser contre les salafistes armés qui pour la majorité sont des étrangers, des Algériens, Tunisiens, Marocains, Pakistanais, Nigérians, Ethiopiens et Somaliens». En bref, avec la présence des groupes d’AQMI, tout le monde craint une «talibanisation» du nord du Mali. Une réaction légitime, quand on sait qu’AQMI utilise les mêmes pratiques, les mêmes moyens et le même système d’endoctrinement que ceux des talibans en Afghanistan…

Salima Tlemçani
 
 
Vos réactions 3
Aghrive   le 08.04.12 | 20h55

Illuminati quand tu nous tiens

Je ne sais pas depuis quand on négocie avec les forces du mal.
Je me suis rendu a l'évidence que l'integrisme islamique, le fanatisme font le travail pour les forces du mal qui sont les sionistes. ...
la suite

 
sherkh-yassine   le 08.04.12 | 20h24

EMIR DE QUOI ?, DE QUEL PAYS ?

pourquoi ecrivez vous emir de aqmi, je vous le réecrit encore une fois que Emir qui veut dire Prince , donc ce ne sont pas des princes tous ces criminels de terroristes, alors arretez d'écrire emir pour ... la suite

 
antare   le 08.04.12 | 12h50

negociations quand tu nous tiens

Hélas et 1000 fois hélas on est arrivé à négocier avec cette crapule d’assassin et bandit de grand chemin de ben laawar au lieu de sévir.Où sont les HOMMES ?!!!!!

 
 
 
Sur le même sujet
Un groupe dissident d’AQMI revendique le rapt
Un président malien de transition sera nommé prochainement : Les pays du champ veulent l’application immédiate de l’accord
FNLA : un nouveau groupe armé dans le Nord
Du même auteur
Selon une étude de l’UGTA : Une famille de 6 personnes a besoin de 37 000 DA pour survivre
Affaire Sonatrach : La compagnie tarde à remettre son rapport sur le préjudice financier
Zone industrielle de Rouiba : Les sections syndicales se réunissent aujourd’hui
Air Algérie : Les pilotes et le personnel navigant s’entredéchirent
Automobiles. Contentieux entre les Douanes et GMS (Mercedes)
 

Tous les titres d'El Watan

Sports

Conflit FAHB – clubs : Le TAS déboute la Fédération

Le Tribunal arbitral sportif algérien (TAS) a tranché, hier, en faveur des  trois clubs, le Groupement Sportif des Pétroliers, HC El Biar et le MC Saïda dans l’affaire du conflit qui les oppose à la Fédération algérienne de handball (FAHB).

Fédération algérienne de football : Pas de cas de dopage

JS Kabylie : Amrouche et Izri en renfort

Equipe nationale : Algérie – Niger au 5 Juillet

MC Oran : Les Hamraoua menacent de bouder le déplacement à Sétif

M’hamed Talbi n’est plus

 

Economie

Hausse des prix des produits alimentaires : y a-t-il manipulation politique ?

Les prédictions et les craintes des experts quant aux poussées inflationnistes qui allaient résulter de la hausse des dépenses publiques ont fini par se confirmer. La hausse vertigineuse des prix, notamment des biens alimentaires (précisément les produits agricoles frais) depuis le début de l’année et jusqu’à ces derniers jours est là pour le démontrer.

Ahmed Bouyacoub. Professeur d’économie à l’université d’Oran : «La spéculation a amplifié l’inflation»

Le prochain gouvernement devra s’y consacrer : Absence pénalisante d’une vision économique claire

Communication et statistiques agricoles : le maillon faible du système de régulation

Imposant de nouvelles conditions de fret maritime à l’Algérie : Les compagnies étrangères dictent la loi

Marché du transport maritime : la Cnan et ses filiales fragilisées

 

International

Les chefs du MNLA optimistes : «Nous attendons le retour des otages»

Toute la journée d’hier, les combattants du MNLA étaient accrochés aux informations sur une éventuelle libération des 7 otages algériens détenus depuis jeudi par un groupe d’AQMI au nord du Mali.

Commandant Aïssa Ag Akli. Chef de la sécurité à Achebrache : «Nous devons resserrer les rangs et éviter toute confrontation qui diviserait le mouvement»

Un groupe dissident d’AQMI revendique le rapt

Professeur Mhand Berkouk. Universitaire, expert des questions sécuritaires et stratégiques : «La question de l’Azawad pourrait contaminer le Niger et la Libye»

Situation au Mali et en Libye : Rezzag Bara : «Un facteur de tension qui risque d’avoir des implications majeures»

Un président malien de transition sera nommé prochainement : Les pays du champ veulent l’application immédiate de l’accord

 

Culture

Exposition de peinture de Latifa Boulfoul à Alger : Formes harmonieuses et équilibrées

Les cimaises de la galerie Baya, du Palais de la culture Moufdi Zakaria de Kouba, sont ornées , jusqu’au 12 avril, d’une quarantaine   d’œuvres signées par l’artiste constantinoise Latifa Boulfoul.

Le film the artist projeté à Alger: Blanc comme amour, noir comme orgueil

Exposition collective d'artisans : Dextérité en art majeur

Guy Bedos. Humoriste, comédien, écrivain : Je suis Algérien

Chiheb Mohamed Bellih. Compositeur et musicien : Je ne suis pas «un suiveur» de vague

Alger sur le divan

 

Région Est

Constantine : Attribution de 4 000 LSL en 2012

Des logements sociaux locatifs (LSL) en cours de réalisation seront distribués au cours de cette année à travers la wilaya.

Une sortie au parc d'attractions : Un bol d’air pour les enfants autistes

Commerce informel : Une éradication incertaine

La DRAG avalise toutes les listes électorales

Skikda : des habitants bloquent la RN 44 à Béni Béchir

Batna : Les habitants de Aïn Yagout ferment la RN3

Fête du bélier à Ouled Djellel (Biskra) : La modernisation de l’élevage en question

Des retraités de l’ANP manifestent à Batna et Souk Ahras

 

Région Ouest

Le wali au Forum des citoyens : Entre l’urgence et le rêve d’une ville moderne

Les premiers relogements sont prévus à partir de juin ou juillet, c’est-à-dire après la tenue des élections législatives et non pas avant.

Contestation de la liste des bénéficiaires de logements à Saf Saf (Mostaganem) : Manifestation et arrestations

Flambée des prix des fruits et légumes

Maghnia : les commerçants de gros en grève dès mercredi

Journées d’information sur les forces aériennes

Mascara : Un mort et 12 blessés dans un accident de la circulation

Les habitants de baraques ont peur de l’amiante

Saïda : deux zones industrielles en projet

 

Région Kabylie

Protection du barrage de Taksebt : six stations d’épuration en projet

Le risque de pollution qui plane sur le barrage de Taksebt commande de réaliser des stations d’épuration en amont de l’infrastructure hydraulique.

Béjaïa : le corps calciné d’un homme découvert à Aokas

Université de Bouira : rencontre internationale sur le tourisme sportif

Boumerdès : des villageois protestent devant le siège de la daïra de Naciria

Bouira. Détresse des handicapés

 

Région Centre

Chantier du métro à la place des martyrs : les travailleurs en grève illimitée

Les grévistes revendiquent l’amélioration des conditions de travail et la révision des horaires de labeur et des contrats, notamment.

Université de Blida : l’informatique décisionnelle en débat

Projets de transports à l’étude

Aïn Defla : 13 milliards pour organiser les marchés

 

Région Sud

Abalessa : le village historique de Tahart se dote d’une place publique

Le village de Tahart, relevant de la commune d’Abalessa, située à 80 kilomètres du chef-lieu de wilaya de Tamanrasset, vient de bénéficier d’un projet pour la réalisation d’une place  publique.

Campagne de prévention contre les piqûres de scorpion

Sentier désertique à Ghardaïa : des groupes encagoulés sèment la terreur

 

Contributions

Plaidoyer pour une conférence nationale de transition

L’Algérie, à la veille du cinquantième anniversaire de son indépendance, s’apprête à organiser un nouveau rendez-vous électoral. Cet événement va s’imposer au moment où notre pays fait face à des défis internes et externes majeurs, qui menacent son avenir et son unité.

Tikjda se meurt

 

Arts et lettres

Evénement. Biennale d'art contemporain de Dakar : L’Afrique, c’est chic !

Tandis que son voisin, le Mali, se trouve ensablé dans des conflits inquiétants, le Sénégal, passés des moments de tension, a donné une leçon de démocratie au continent. Et sa capitale prépare activement le Dak’Art 2012, la biennale d’art contemporain africain.

Fronton : ces choses-là

 

Auto

La loi n’est pas respectée alors que le client est livré à lui-même : Délais de livraison et SAV, «la tache noire» des concessionnaires automobiles

«Je dois casquer 175 à 180 millions sans même avoir la possibilité de choisir ma couleur préférée, ni le délai de livraison, ni même le niveau d´équipements. C´est à croire que les véhicules sont donnés gratos». C’est le constat de nombre de clients.

Salon de l’auto 2012 : des ventes record mais le professionnalisme reste à faire

 

Environnement

Un réseau d’ornithologie pour l’Algérie

L’arrêté ministériel portant  création d’un réseau national d’observateurs ornithologues signé en le 2 août 2011 vient enfin de paraître dans le JO n°14 du 7 mars 2012. Une vieille histoire.

La plage Messida à El Taref en danger

 

France-actu

Les suites de l'affaire Merrah : Treize islamistes présentés aux juges antiterroristes

Après l’interpellation d’islamistes radicaux vendredi dernier, treize devaient, hier soir, être mis en examen par les juges antiterroristes. Le président sortant, Nicolas Sarkozy, garde la main à moins de trois semaines de l’élection présidentielle.  

Mosquées, synagogues et écoles confessionnelles : La vigilance demandée aux préfets

 

Histoire

Retour sur le Colloque d’Evian. «Sortir de la guerre d’Algérie : regards croisés, regards apaisés» : Une séquence réussie d’échanges entre historiens, témoins et acteurs

Pour les organisateurs  du colloque «Sortir de la guerre d’Algérie : regards croisés, regards apaisés » qui s’est tenu les 17 et 18  mars derniers à Evian, il s’agissait de comprendre et d’aider à comprendre  les enkystements mémoriels, les idées reçues, les non-dits ou dits erronés, de  replacer les faits dans leur contexte et dans leur véracité.  

Retour sur la fusillade de la rue d’Isly, le 26 mars 1962

 

Mode

Les tendances du printemps-été 2012-2013 : des couleurs très attirantes

La femme de l’été 2012 se révèle friande d’un patchwork d’imprimés, de couleurs pastels, de franges charleston et de sweats sporty.

Semaine de la mode à Beijing en Chine : des tenues spectaculaires

 

Multimédia

Salon spécialisé des TIC en Algérie : Le Sicom veut gagner ses galons

L’événementiel est un des moyens pour booster les TIC en Algérie. 

Forum Mena de Samsung : Le constructeur présente sa vision 2012

 

Portrait

Abdelkader Mokhfi. Ancien DTN de natation, auteur de la première distinction sportive internationale : «Le sport est gangrené par l’argent»

«Quand le vainqueur a quitté ses armes, le vaincu a le devoir de quitter sa haine.»                                                        Seneque

Abdelhafid Yaha. Maquisard, cofondateur du FFS, irréductible opposant : L’inépuisable combattant de la liberté

 

Santé

Maladies thromboemboliques : seconde cause de mortalité chez les cancéreux

La Thrombose veineuse profonde (TVP), encore appelée «phlébite», et sa complication l’Embolie pulmonaire (EP) sont responsables, chaque année, de plus de décès que le cancer du sein, le cancer de la prostate et les accidents de la route réunis.

Un réseau de prise en charge pour les patients

 
Vidéo

Interview de Zohra Drif au colloque de Marianne

Interview de Zohra Drif au colloque de Marianne
le dessin du jour
LE HIC MAZ
Chroniques
Point zéro Analyse éco Repères éco

Entreprise : publiez vos annonce d'emploi Emploitic.com - Publication d'offre  - emploi algerie

Suivre El Watan

FacebookFacebook       TwitterTwitter

El Watan sur Facebook

L'Algérie dans Wikileaks

Wikileaks

Tous les articles d'El Watan sur Wikileaks

 

Télévision
Télérama       Télé Alger TV Algérie
 
Météo à Alger
Matin
10-20°C
A-Midi
21-23°C
Toute la météo
Numéro Spécial

en ligne en PDF

Téléchargements PDF

Journal du 09/04

El Watan week-end

en ligne en PDF