Véronique De Keyser

Députée européenne et conseillère communale à Liège

Vice-Présidente du Groupe Socialistes et Démocrates du Parlement européen

Le 1er mai journée de lutte internationale des travailleurs, toutes et tous dans la rue !

30 avril 2012

Fricassée du PAC Ourthe Vesdre à Chênée, rassemblement et discours au Kiosque d’Avroy à Liège, 1er mai associatif et syndical Place Saint Paul, barbecue de campagne du Président du PS Thierry Giet, au Parc communal de Sprimont, animation dans ma section de Bressoux…je serai sur tous les « fronts de gauche » pour célébrer la fête du travail ! Le thème de cette année : « Vaincre la crise par la solidarité » nous rappelle qu’il faut plus que jamais changer le système capitaliste et libéral, responsable de l’austérité, et nous émanciper de la domination des banques et des marchés. La politique doit se remettre à l’écoute du peuple, se libérer de la rhétorique des experts et des communicateurs et cesser de confondre son projet de société avec l’utopie des financiers et des agences de notation. Place à la solidarité entre tous les travailleurs, à la défense de la Sécurité Sociale, à la la redistribution des richesses, à la défense des services publics et à la construction d’une Europe plus juste et solidaire. Bonne fête du 1er mai à toutes et à tous !

Il faut repolitiser l’Europe !

27 mars 2012

Il faut repolitiser l’Europe !

Je sais que quand je dis cela, je risque de soulever un immense malentendu. Quoi, l’Europe n’est pas encore assez loin du citoyen ? Le citoyen se sent impuissant devant la complexité des institutions européennes ! Il ne sait même plus à qui s’adresser pour faire entendre sa voix !

Repolitiser l’Europe, c’est la rendre aux citoyens

Je pense réellement que repolitiser l’Europe, c’est en fait, la rendre aux citoyens. Et en particulier aux travailleurs, aux femmes, aux plus fragiles d’entre nous qui subissent de plein fouet les conséquences de la crise financière. Elle leur a échappé, leur a glissé des doigts. Quand on parle de citoyens européens, on parle souvent, comme si c’était un synonyme, de consommateurs européens. Les consommateurs d’un grand marché à la concurrence libre et sans entrave. Alors que ce sont d’abord des hommes et des femmes qui veulent travailler, vivre, vieillir décemment, dans une Europe solidaire et pacifiée. L’Europe égoïste que la droite nous prépare n’a rien à voir avec cet espace de solidarité : c’est un fait politique majeur qu’il nous faut assimiler pour mieux le combattre.

Le jargon européen est passé maître dans l’art de l’embrouille. C’est normal que le citoyen perde ses tartines !

Le jargon européen est passé maître dans l’art de l’embrouille. Ce n’est pas pour rien que j’ai dénoncé la confusion constante entre consommateurs et citoyens. Il y en a d’autres, tout aussi révélatrices. Ni vu ni connu, les concepts de la gauche sont réappropriés par la droite et prennent des sens diamétralement opposés. C’est normal que le citoyen perde ses tartines ! Un exemple : la gouvernance économique qui est sur toutes les lèvres aujourd’hui. A la fin des années 90, les socialistes européens réclamaient à cors et à cri une gouvernance économique européenne- c’est-à-dire, un mélange de rigueur budgétaire et de politique de relance de l’emploi. Aujourd’hui, qu’est devenue la gouvernance économique ? Une austérité assénée à coups de marteau et de sanctions, avec, dans son sillage, un risque de chômage et de récession.

Les dirigeants européens ne jurent plus que par la croissance et l’emploi ! Mais attention ! Est-ce qu’on parle bien de la même chose ?

Les manifestations des Indignés partout en Europe et les émeutes dans les rues, amènent aujourd’hui les dirigeants européens à réagir : ils ne jurent plus que par la croissance et l’emploi ! La croissance et l’emploi ? C’est ce que les socialistes réclament depuis belle lurette. Mais attention ! Est-ce qu’on parle bien de la même chose ? De quelle croissance ? De quel emploi ? Mario Monti, premier ministre italien a co-signé à cet égard une lettre avec d’autres gouvernants européens, une lettre qui interpelle. Elle demande bien de la croissance et de l’emploi, mais avec quelle recette ? L’accentuation de la libéralisation des services ! C’est là qu’il y aurait encore des gisements d’emploi : on n’aurait pas encore été assez loin semble-t-il dans la libéralisation des services publics. Le langage européen est-il si pauvre qu’il doive se saisir des mêmes mots pour recouvrir des réalités radicalement différentes ? Et masquer du même coup l’opposition entre la vision de droite et la vision de gauche de l’Europe ? En fait, ce brouillage est délibéré. Il gomme les aspérités et contribue à l’idée fausse que l’Europe est tellement compliquée qu’il faut la laisser aux spécialistes.

Jusqu’à quand allons-nous supporter que l’implication européenne du citoyen soit réduite à une sorte de Walibi permanent ?

Jusqu’à quand allons-nous accepter que l’espoir européen soit réduit à cette farce ? Jusqu’à quand allons-nous supporter que l’implication européenne du citoyen soit réduite à une sorte de Walibi permanent, qui défile au Parlement européen – visites guidées, journées portes ouvertes, forums, agoras, conférences, congrès, audits en tout genre- sans aucun impact ? Et ce, alors que l’agenda politique de la droite, clair, incisif, fait mouche à tous les coups ? Jusqu’à quand allons-nous être assez naïfs pour croire que l’Europe, ce merveilleux cadeau de l’après-guerre, va nous tomber toute rôtie dans la gorge, asexuée politiquement et pétrie de bonnes intentions ? La gouvernance économique à la sauce ultra-libérale a frappé les citoyens de plein fouet : il a fait l’effet d’une gifle. Puisse le remède ne pas tuer le malade et le réveil européen s’engager dans des voies porteuses d’espoir. C’est cela, repolitiser l’Europe.

Véronique De Keyser / Députée européenne

Chaque femme a le droit de disposer librement de son corps !

26 mars 2012

Femmes et hommes venus en nombre, Centre d’Action Laïque, Centre du Libre Examen, Conseil des Femmes Francophone de Belgique, Fédération des Centres de Planning…plus de 2200 personnes ont participé ce samedi à Bruxelles, à la manifestation en faveur du droit à l’avortement en Europe. Le 22e anniversaire de la loi belge dépénalisant l’avortement, nous rappelle que les femmes doivent rester libres d’avoir ou non un enfant. Car 22 ans après le vote de cette loi, le combat est toujours d’actualité face aux groupes d’action contre l’avortement qui n’ont jamais été aussi présents. Même si à ce jour, aucune initiative parlementaire ne vise à modifier la Loi Lallemand-Michielsen, l’avortement ne doit jamais constituer une infraction, ni une entrave pour chaque femme, au droit de disposer librement de son corps.

Depuis de longues années, Véronique De Keyser est de tous les combats en faveur des femmes en Belgique, en Europe, partout dans le monde. Pour elle « les européennes veulent et doivent partager leurs libertés. Il n’est pas normal qu’aujourd’hui, dans certains pays européens, les femmes les plus pauvres continuent à mourir dans des avortements clandestins, alors que les plus riches franchissent leurs frontières pour interrompre ailleurs leur grossesse. Gisèle Halimi, la célèbre avocate française continue à se battre pour que toutes les Européennes aient accès aux mêmes droits, et pas seulement pour interrompre une grossesse : droit au divorce, à l’égalité de traitement, à la pension de garde des enfants etc. » Véronique De Keyser, qui soutient totalement la démarche de Gisèle Halimi et l’a invitée plusieurs fois à s’exprimer au Parlement européen pour y présenter « la Clause de l’Européenne la plus favorisée », multiplie les actions en faveur des femmes. Faut-il rappeler les affrontements qui ont éclaté, dès sa deuxième législature, avec des députés d’extrême-droite polonais opposés à l’interruption volontaire de grossesse ? S’indignant de telles positions au sein du parlement, au 21eme siècle, Véronique De Keyser avait décidé avec quelques collègues, de la mise en place d’une exposition de posters à Strasbourg comparant l’avortement à la Shoah. Après quelques échauffourées violentes opposant les parlementaires démocrates et progressistes, dont elle était, à la Ligue des Familles polonaises, l’exposition fut finalement interdite.

Cela n’a pas empêché l’eurodéputée de toujours être sur le terrain, de manifester, de donner des conférences et de participer à des débats télévisés pour dire aux femmes « Ne vous résignez jamais ! » Son engagement permanent dans la lutte pour les droits des femmes, pour la laïcité comme rempart des femmes contre l’intégrisme religieux, pour l’égalité des genres, lui a d’ailleurs récemment valu d’être nommée femme d’exception de Wallonie en recevant le prix Théroigne de Méricourt. Véronique De Keyser pense qu’elle n’a rien d’exceptionnel et que toute la force, tout le courage qu’elle a pu avoir dans sa vie, c’est à d’autres qu’elle les doit. A toutes les femmes d’ici ou d’ailleurs qui, comme elle le souligne « ne peuvent ni parler, ni décider, ni rire ou danser parfois, qui ne savent ni lire ni écrire mais qui résistent », à toutes ces anonymes tellement exceptionnelles…


Photos de gauche à droite : deux débats parmis ceux organisés au Parlement européen par Véronique De Keyser auxquels elle a invité Gisèle Halimi, Véronique De Keyser au dernier Festival des Libertés participe au débat “Héritières et pionnières” dont l’objectif est de situer les luttes des femmes sur un continuum, dans le cadre du 30ème anniversaire du Centre Louise Michel à Liège, Véronique De Keyser reçoit le prix Théroigne de Méricourt

Quelques émissions avec Véronique De Keyser, sur la question de l’avortement, à revoir en copiant les liens sur votre navigateur :

- « Ce jour là » sur La Une, il était question de l’impossibilité de régner pour 36 heures, le temps que puisse être signée la loi Lallemand-Herman-Michielsens de dépénalisation partielle de l’avortement:
http://www.rtbf.be/laune/programme-tv/detail_ce-jour-la?uid=55577268668&idshedule=3a3dd 23ad39eb56c9a1d9878841733d4

- « L’offensive des anti-avortement » sur France 24 :
. http://www.france24.com/fr/20091020-le-debat-de-france-24-avortement-europe-loi-espagne-manifestation
. http://www.france24.com/fr/20091020-le-debat-de-france-24-avortement-europe-loi-espagne-manifestation-partie2

« Sans les métiers du spectacle… pas de spectacle ! »

15 mars 2012

Journée de la femme: l’engagement pour la pleine reconnaissance sociale et les droits des femmes doit se poursuivre au quotidian, car il est à la base de la construction d’une société meilleure et pleinement démocratique

7 mars 2012

Si chaque année, la journée internationale de la femme est l’occasion de faire un point sur la condition des femmes, l’égalité des sexes, la pauvreté, les écarts de rémunération, l’accès à l’emploi…elle doit aussi être une opportunité supplémentaire de regarder au-delà de nos frontières et d’approfondir notre réflexion concernant les avancées futures. Le combat en faveur des femmes de Véronique De Keyser, ici, partout dans le monde, qui vient d’être récompensé par le Prix Théroigne de Méricourt fin 2011, est pour elle une préoccupation non pas d’une journée, sinon de tous les jours.


De gauche à droite : Poul Ramussen Président du Parti Socialiste Européen et Véronique De Keyser Vice-présidente du groupe Socialistes et Démocrates Députée européenne et Présidente du jury des Silver Rose Awards, la représentante de l’association KAOS GL qui s’est vue décerné un prix, Iris Munguia qui défend au Honduras les ouvrières dans l’industrie bananière victimes d’harcèlements sexuels également récompensée par Véronique De Keyser

Ce 6 mars 2012, l’eurodéputée qui présidait les Silver Rose Awards, récompensait avec émotion des femmes qui se battent concrètement chaque jour, avec convictions et courage, pour un monde plus solidaire et équitable. L’un des prix récompensait l’association KAOS GL qui défend en Turquie les droits à la pleine liberté d’orientation sexuelle et notamment les droits des gays, des lesbiennes et des transsexuels même si, contrairement à certains pays, l’homosexualité n’a jamais été illégale dans ce pays laïque. Kaos lutte contre toute forme de discrimination directe ou indirecte. L’autre prix mettait à l’honneur le travail d’Iris Munguia, qui défend au Honduras les ouvrières dans l’industrie bananière qui sont souvent victimes d’harcèlements sexuels et de multiples discriminations au travail. Iris Munguia a milité durant des décennies pour leurs droits plus particulièrement au sein des plantations de Chiquita au Honduras.


Leila Shahid Déléguée générale de l’Autorité palestinienne auprès de l’Union européenne et Véronique De Keyser Députée européenne et marraine de « La Palestine au Féminin »

« La Palestine au Féminin ». Aujourd’hui 7 mars, en présence de Leila Shahid déléguée générale de l’Autorité palestinienne auprès de l’Union européenne, Véronique De Keyser recevait au Parlement européen un groupe de femmes palestiniennes venant de Gaza, de la Cisjordanie et des territoires occupés et cela dans le cadre de la Journée de la Femme. Ces huit femmes remarquables – Rania Elias, Directrice du Festival de Jérusalem, la journaliste Naela Khalil, Nadia Abu Nahla, Directrice de l’organisation de la coalition des femmes à Gaza Strip, Amal Elsana-Alh’jooj, Directrice du Arab Jewish Center for Equality Empowerment and Cooperation, Mona Taneeb, personnage de référence du mouvement des femmes paysannes, Amneh Jibril de la General Union of Palestine Women, Rana El Nashashibi, activiste dans le domaine social et politique à Jérusalem et Naila Ayesh, Directrice du Centre d’Affaires des Femmes à Gaza – étaient parrainées par huit femmes au Parlement européen, dont Véronique De Keyser.

Demain, 8 mars, Véronique De Keyser fêtera la journée internationale des femmes en compagnie de Jean-Pierre Hupkens, Échevin de la culture et Willy Demeyer, Bourgmestre à Liège, pour ne pas oublier qu’aujourd’hui dans le monde des femmes meurent encore sous le poids des inégalités, que ce soit par la violence, par le non accès aux soins de santé,… Victimes de leur statut de femmes – femmes monnaie d’échange, femmes tribu de guerre, femmes moins qu’un homme… Femme organe reproducteur sans plus.

Le 9 mars, toujours dans le cadre de la “Journée Internationale de la Femme” à la Maison de la Laïcité à Angleur, place au vernissage de l’exposition des artistes-peintres Djamila Gassoiand, Nathalie Gornescu et Berna Güzel en présence du Député à la province Paul-Émile Mottard. Début à 19h30. Trois artistes-peintres qui proposent un regard sur la société sous différentes facettes et différentes sensibilités.

Le 10 mars, les halles à Scaherbeek acceuilleront un concert de clotûre de Rim Banna en l’honneur des 8 femmes d’exception venues de Palestine reçues par Véronique De Keyser, et qui incarnent par leur parcours et leur combat tant la Palestine et son destin exceptionnel, que le combat des femmes dans sa dimension universelle. Menée entre le 8 mars 2011 et le 8 mars 2012 et parrainée par 8 parlementaires européennes, « la Palestine au Féminin » a permis à ces 8 femmes de visiter la Belgique et de mettre en exergue le rôle et l’engagement de la femme palestinienne dans tous les domaines en faveur de la liberté, de la dignité et de l’égalité.

Pour Véronique De Keyser, si la journée du 8 mars est un rappel indispensable du combat en faveur des femmes, l’engagement pour la pleine reconnaissance sociale et les droits des femmes doit se poursuivre au quotidian, car il est à la base de la construction d’une société meilleure et pleinement démocratique.

Véronique De Keyser
Députée européenne
Vice Présidente du Groupe Socialistes & Démocrates au Parlement européen
Commission Droits de l’Homme

Véronique De Keyser candidate aux élections communales de Liège

5 mars 2012


Photo en bas à droite, Véronique De Keyser avec Michel Faway, ancien Secrétaire général du CPAS de Liège

Au Congrès de Parti ce dimanche 4 mars : Le lancement de la campagne du PS pour les élections communales d’octobre 2012. Véronique De Keyser sera bien candidate et occupera une place de combat, l’avant-dernière, la 48ème !

Rendez-vous le 4 mars pour le lancement de campagne des élections communales et provinciales

2 mars 2012

Congrès de lancement de campagne pour les élections communales et provinciales
PARTICIPANT & ORGANISATEURS PS

Les élections communales et provinciales sont toujours un moment particulier pour le PS. La proximité est notre force et doit le rester ! Il est donc primordial de se retrouver en nombre le 4 mars au Palais des Congrès de Liège pour ce moment important dans la vie de notre Parti !

Cliquer sur le plan pour l’agrandir

DATE
04 mars 2012

HEURE
10:30

ADRESSE
Palais des Congrès de Liège (Esplanade de l’Europe 2 à 4020 Liège