Lycée Chaptal – Mende

Enseignement Général et Technologique

Lycée Chaptal – Mende - Enseignement Général et Technologique

Service d’orientation

De la seconde à la terminale, les conseillers d’orientation-psychologues fondent leurs actions sur la prise en compte du projet de l’élève. L’orientation a pour objectif d’aider les jeunes à s’informer, à s’orienter et à préparer l’horizon spécifique d’une série du baccalauréat.

fleche2 RÔLE DES CENTRES D’INFORMATION ET D’ORIENTATION (CIO)

Il y a, en France, 582 CIO et antennes qui dépendent du ministère de l’Éducation nationale. Ils sont implantés sur l’ensemble du territoire à raison d’un centre pour une zone de recrutement d’un, deux, voire trois lycées d’enseignement général et technologique.
Pour avoir les coordonnées du CIO le plus proche de votre domicile, consultez l’annuaire des CIO.

Plan d’acces au CIO de Lozère

 

Le rôle des CIO consiste à favoriser :

  • l’accueil de tout public et en priorité des jeunes scolarisés et de leur famille ;
  • l’information sur les études, les formations professionnelles, les qualifications et les professions ;
  • le conseil individuel (aider la personne à mieux se connaître, à retenir les informations utiles, à organiser les éléments de son choix…) ;
  • l’observation, l’analyse des transformations locales du système éducatif et des évolutions du marché du travail et la production de documents de synthèse à destination des équipes éducatives ou des élèves ;
  • l’animation des échanges et des réflexions entre les partenaires du système éducatif, les parents, les jeunes, les décideurs locaux et les responsables économiques.

Chaque CIO possède :

  • un fonds documentaire sur les enseignements et les professions ;
  • un service d’auto-documentation permettant à toute personne de consulter des documents à partir de ses intérêts et de son niveau scolaire.

Les CIO travaillent en liaison avec l’ONISEP (Office national d’information sur les enseignements et les professions) dont ils reçoivent une importante documentation.
En complément de ces supports documentaires traditionnels se développe, depuis plus d’une dizaine d’années, l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (informatique, multimédia, accès au réseau Internet…).
Enfin, la dimension européenne de l’orientation est prise en compte avec la mise en place d’un réseau de CIO, centres nationaux de ressources et centres relais.

 

fleche2ACTIVITÉS DES CONSEILLERS D’ORIENTATION – PSYCHOLOGUES

Il y a en France environ 4500 conseillers d’orientation-psychologues et directeurs de CIO. Ils travaillent essentiellement auprès des collégiens, des lycéens, des jeunes en voie d’insertion professionnelle et des étudiants. Ils accueillent également le public adulte. Ils les aident à élaborer leur projet d’orientation. Ils utilisent différentes techniques : entretien individuel, travaux de groupe, évaluations, etc.

Au lycée Chaptal, les conseillers d’orientation-psychologues sont :

  • Mme Bretrand (2de et 1ère)
  • Mme Ronchese (Term)

Ils sont à la fois spécialistes du conseil individuel en orientation et, dans les lycées et les collèges, conseillers techniques de l’équipe éducative. Dans toutes leurs actions, ils interviennent directement auprès des jeunes, au CIO et dans les établissements du second degré et de l’enseignement supérieur.
Dans leur activité de conseil, les conseillers d’orientation-psychologues (CO-Psy) remplissent les fonctions suivantes :

  • observation continue des élèves ;
  • aide à l’adaptation et contribution à la mise en œuvre des conditions de la réussite scolaire ;
  • médiation à l’intérieur et hors système scolaire ;
  • aide à la construction de projets personnels de formation et d’insertion professionnelle.

À ces fonctions s’ajoutent les activités d’évaluation de la personne, et de contribution à l’observation du fonctionnement du district ou du bassin de formation.

 

fleche2 ENJEUX DE L’ÉDUCATION À L’ORIENTATION

Le code de l’éducation, issu de la loi d’orientation sur l’éducation du 10 juillet 1989, stipule que l’éducation est la première priorité nationale; le service public de l’éducation est conçu et organisé en fonction des élèves et des étudiants; il contribue à l’égalité des chances. “Les élèves élaborent leur projet d’orientation scolaire et professionnelle en fonction de leurs aspirations et de leurs capacités avec l’aide des parents, des enseignants, des personnels d’orientation et des professionnels compétents. Les administrations concernées, les collectivités territoriales, les entreprises et les associations y contribuent”. L’éducation à l’orientation répond à la nécessité d’appliquer cette loi, qui introduit un “droit au conseil en orientation et à l’information sur les enseignements../.. et sur les professions (qui) fait partie du droit à l’éducation” (Article L 313-1). L’institution scolaire a donc le devoir de tout mettre en œuvre pour permettre aux jeunes et aux familles de bénéficier pleinement de ce droit, et d’aider chaque élève à comprendre l’école et son environnement.
L’éducation à l’orientation doit contribuer à la réussite de l’éducation, de la formation et de l’orientation tout au long de la vie, ainsi qu’à l’élaboration et la réalisation de projets ambitieux et réalistes pour chacun. C’est une démarche qui mobilise l’ensemble des équipes éducatives et des partenaires de l’École pour aider l’élève dans l’élaboration de ses projets de formation et d’insertion professionnelle. Elle doit créer les conditions qui permettront au jeune et à sa famille de mieux maîtriser l’orientation.
Les démarches éducatives d’orientation s’inscrivent dans un contexte éducatif nouveau, qui favorise des parcours plus individualisés des élèves, notamment par l’apparition de nouvelles modalités pédagogiques (itinéraires de découverte au collège, aide personnalisée, ECJS et TPE au lycée). Elles s’inscrivent aussi dans un contexte social, économique et professionnel en constante évolution, impliquant des démarches d’orientation continues. Enfin elles intègrent la nécessaire évolution de l’information vers une approche plus pédagogique, afin de combattre les préjugés tenaces qui brouillent les représentations spontanées des jeunes, de leurs parents et de leurs enseignants.
L’éducation à l’orientation représente donc un double enjeu : contribuer au développement de la personnalité et de l’autonomie de tous les élèves, et améliorer la réussite de leurs parcours de formation et de leur insertion professionnelle.

 

fleche2LES DÉMARCHES de l’ ÉDUCATION à l’ ORIENTATION

  • Une démarche continue : chaque jeune doit faire des choix autonomes dans l’optique d’une insertion sociale et professionnelle réussie. L’éducation à l’orientation doit aider le jeune à développer une compétence à s’orienter et à faire des choix, à y voir plus clair sur les conditions d’élaboration et de réalisation de ses projets, et cela tout au long de son cursus (de l’école au collège, du collège au lycée et au lycée professionnel, du lycée à l’enseignement supérieur), et tout au long de sa vie.
  • Une démarche cohérente : dans le cadre de la politique académique d’orientation, et au sein de l’établissement, toutes les activités d’aide au projet de l’élève doivent être organisées dans le temps et articulées entre elles afin d’assurer une continuité pédagogique et éducative. L’éducation à l’orientation est donc inscrite dans le volet “information – orientation” du projet d’établissement.
  • Une démarche collective : l’éducation à l’orientation requiert la mobilisation des membres de l’équipe éducative et de ses partenaires, en fonction des spécificités de chacun. Cette volonté commune se traduit, à chaque niveau de responsabilité, par un engagement réel dans le pilotage des dispositifs et l’animation des projets et des activités pédagogiques.
  • Une démarche concertée : elle doit être conçue et organisée avec l’ensemble des partenaires, dans et hors l’École, pour permettre à tous les jeunes de s’ouvrir sur leur environnement, à différents niveaux : académie, département, collectivités locales, bassin de formation, établissement, centre d’information et d’orientation, entreprises, associations de parents d’élèves, etc.

fleche2LE DÉROULEMENT DES ACTIONS

 

Les activités d’éducation à l’orientation prennent leur place :

  • collectivement dans le cadre des disciplines ou de séquences spécifiques, et au cours de temps forts : stages, visites, forums, etc. ;
  • au cours de phases individuelles, dont les entretiens avec les conseillers d’orientation – psychologues.

Pour ce faire il est nécessaire d’identifier un temps institutionnel pour l’éducation à l’orientation, intégré au temps scolaire, qui pourrait être d’un volume équivalent à une heure par quinzaine, si on se réfère aux nombreuses expériences identifiées dans les académies. Ce temps pour l’éducation à l’orientation est mis en œuvre dans le cadre d’heures inscrites dans l’emploi du temps des élèves, et pourra s’appuyer en partie sur l’heure de vie de classe. Le temps scolaire pour l’éducation à l’orientation n’inclut pas les stages, les visites, les forums et les entretiens individuels. Il est mis en œuvre, de préférence, à partir de la classe de 5ème et jusque dans les classes terminales.

fleche Le professeur principal, aidé des enseignants de la classe, y compris du professeur documentaliste, est responsable à ce niveau de la mise en œuvre des activités d’éducation à l’orientation. Il veille notamment à leur mise en relation avec les disciplines et autres activités éducatives. Il s’assure de leur prise en compte dans l’évaluation des élèves et la préparation de l’orientation, comme les conseils de classe.

fleche Le conseiller d’orientation – psychologue joue un rôle de conseiller technique auprès du chef d’établissement et des équipes éducatives, pour l’élaboration des interventions selon leurs spécificités, le cadre à mettre en œuvre, assurant ainsi la mise en cohérence des actions éducatives d’orientation. Il anime ou co-anime des actions collectives. Il assure également une fonction spécifique de conseil individuel des élèves et des parents, au sein de l’établissement ou au centre d’information et d’orientation. C’est pour mener à bien cette mission de soutien à la mise en œuvre des actions d’éducation à l’orientation qu’il est essentiel qu’une part importante de son temps (au moins 50%) se déroule au sein des établissements dont il a la charge.

Les activités d’éducation à l’orientation pourront donc être construites à partir de thèmes généraux relevant des domaines des environnements professionnels et des parcours de formation, traités en étroite relation l’un avec l’autre :

  • la découverte des environnements professionnels pourra se faire à partir de présentations concrètes de ce qu’est un métier, de sa signification sociale, de ses relations avec les autres métiers du même secteur, des autres secteurs.
  • la découverte des parcours de formation pourra être abordée par la présentation des contenus et des savoirs propres à chaque formation. Elle sera aussi l’occasion d’une réflexion sur le rôle des savoirs enseignés dans l’exercice d’une profession.

 

fleche2 LE PDMF DU LYCÉE CHAPTAL POUR 2012 / 2013

2012-13 – Programme d’information et d’orientation du lycée Chaptal

Catégorie : Orientation