Lycée Chaptal – Mende

Enseignement Général et Technologique

Lycée Chaptal – Mende - Enseignement Général et Technologique

Après le BAC

Vous êtes en terminale, la dernière ligne droite avant le bac… mais après ? Universités, lycées, écoles accueillent les nouveaux bacheliers selon des modalités différentes et proposent même des passerelles pour évoluer d’un système à l’autre.

fleche2 GÉNÉRALITÉS

Il s’agit de votre avenir : n’improvisez pas ! Ne dramatisez pas non plus ! Certes, se repérer dans le maquis des formations, puis trouver sa voie n’est pas facile. Motivation, goûts, capacités intellectuelles, état du marché du travail, coût de la scolarité, logement,etc. Les éléments à prendre en compte sont nombreux. Il n’y a pas de bonnes et de mauvaises filières, simplement l’une d’elles qui vous conviendra davantage. Si vos études doivent vous plaire, vous devez avoir aussi un profil adapté.

« Connais-toi toi-même »
Avant toute décision, mieux vaut se poser les bonnes questions.

  • Ai-je envie de faire des études de langues ?
  • L’encadrement pratiqué au lycée me convient-il ?
  • Suis-je prêt(e) à suivre un enseignement théorique ? Ou est-il préférable d’opter pour une formation professionnelle ? Une formation ouverte à l’international ?
  • Quel est, honnêtement, mon niveau en langues étrangères ?
  • Suis-je capable de travailler quatre à cinq heures après les cours ?
  • Suis-je suffisamment responsable pour gérer, seul, mon emploi du temps ?
  • Ai-je l’intention de me lancer rapidement sur le marché du travail ?

Déjà longue, cette liste est loin d’être exhaustive. Des réponses apportées à cette batterie d’interrogations va dépendre votre orientation. En une formule, vous devez appliquer le « connais-toi toi-même ». Consultez le site de l’ONISEP, (Office national d’information sur les enseignements et les professions).

À l’horizon, la vie active
Vous avez une petite idée du domaine professionnel qui vous plairait ? C’est le moment de la développer. Lisez ! Profitez des salons pour découvrir les secteurs d’activités. Faites preuve d’un peu d’audace en interrogeant directement des professionnels. Une conversation téléphonique ou une rencontre peuvent vous en apprendre beaucoup sur l’exercice quotidien d’un métier. Informé(e), vous arriverez à construire un projet bien adapté à votre personnalité. Dans le cas contraire, mieux vaut s’orienter dans une filière suffisamment générale…

fleche2 FILIÈRES DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Les guides d’informations édités par l’ONISEP fournissent de nombreux renseignements sur l’enseignement supérieur (schéma des éudes universitaires, réforme LMD, filières d’études, classes préparatoires aux grandes écoles, etc.) :

Guide-Apres-le-bac-2013_guide 

orientation_onisep_lmd 

orientation_onisep_prepas 

orientation_onisep_schema 

fleche2 CALENDRIER ET PROCÉDURE DES INSCRIPTIONS POST-BAC

 

Outre la préoccupation d’obtenir le bac, vous devez aussi vous soucier des poursuites d’études, car les inscriptions dans le supérieur ont lieu cette année. Pour ne pas rater le “top départ”, informez-vous et profitez des dispositifs en place :

  • l’entretien personnalisé de terminale au lycée ;
  • la démarche d’« orientation active » en lien avec l’université.

Ils vous aideront à affiner vos choix.

Pour s’inscrire dans l’enseignement supérieur, deux cas de figure :

  • soit la formation visée fait partie du portail admission-postbac,
  • soit elle relève d’une procédure spécifique, hors portail admission-postbac.

orientation_site_postbac_on

Un même impératif pour vous : respecter les dates indiquées.

Le tableau ci-dessous résume les principales étapes de la procédure d’inscription post-bac.

 

Votre formation FAIT PARTIE du portail admission-postbac :fleche à l’université
- DEUST, DUT
- 1re année de licence (L1)
- PCEM1, PCEP1
fleche au lycée
- BTS, BTSA,DMA
- mise à niveau pour les BTS des arts
- mise à niveau pour le BTS hôtellerie
- CPES, CPGE
- DCG
- DTS
fleche formations d’ingénieurs
- la plupart des écoles
- les cycles préparatoires
4 étapes à ne pas manquer à partir du 20 janvier, date d’ouverture de la procédure !ÉTAPE 1
puce4 Ouvrez un dossier électronique sur le site :www.admission-postbac.fr
puce4 Saisissez vos voeux de formation par ordre de préférence (date limite : 20 mars).
puce4 Remplissez le dossier complémentaire d’orientation active.
puce4 Imprimez les fiches de candidature.

ÉTAPE 2
puce4 Constituez un dossier papier pour les formations qui le demandent.
puce4 Modifiez si nécessaire le classement initial de vos voeux (date limite : fin mai).

ÉTAPE 3
puce4 Consultez les propositions d’admission et donnez votre réponse.
puce4 Si aucune proposition n’est reçue, vous postulez sur les places vacantes (procédure complémentaire).

ÉTAPE 4
puce4 Le bac en poche, vous vous inscrivez à la formation obtenue.

Votre formation NE FAIT PAS PARTIE du portail admission-postbac (elle relève d’une procédure spécifique) :flecheles écoles spécialisées
- les écoles d’architecture
- les écoles des beaux-arts
- les écoles paramédicales
- les écoles sociales
- les écoles privées des domaines suivants : arts appliqués ; bâtiment ; commerce-distribution ; gestion-comptabilité ; hôtellerie-tourisme ; notariat ; secrétariat ; secrétariat médico-social ; transport-logistique, etc.
flecheles grandes écoles
- certaines écoles d’ingénieurs
www.grandesecoles-postbac.fr
- les écoles de commerce
www.concours-access.com ; www.concours-sesame.net ; www.concours-pass.com ; www.concours-team.net
- les instituts d’études politiques
fleche d’autres formations
- les mentions complémentaires (MC)
- les formations complémentaires d’initiative locale (FCIL)
À vos agendas ! Les inscriptions à ces formations et écoles se font à des dates variables. Pour certaines, la procédure démarre dès octobre.Pour plus d’informations, renseignez-vous :

  • auprès de chaque établissement ou au CIO (centre d’information et d’orientation) ;
  • auprès du rectorat de l’académie où est dispensée la formation ;
  • sur l’espace régional du site onisep.fr.

 

Consultez également le Guide du candidat et le “Guide de la procédure complémentaire” dans lesquels toutes les procédures d’admission post-bac sont détaillées :

Après la Seconde

En fin de seconde générale, le passage en classe de première et le choix de la série dépendent de la décision du conseil de classe. Des procédures d’orientation règlementaires organisent l’orientation tout au long de l’année scolaire.

 

fleche2 PROCÉDURES RÈGLEMENTAIRES D’ORIENTATION

fleche 1er trimestre : le temps de l’adaptation

Le passage du collège au lycée demande un investissement important pour s’adapter aux nouvelles exigences. Le conseil de classe du 1er trimestre donne une première indication sur le niveau de réussite dans les différentes matières.

fleche 2ème trimestre : le temps de l’information et de la réflexion

L’élève et sa famille expriment des souhaits d’orientation à l’aide d’une fiche de liaison remise par l’établissement : choix de la série de première, redoublement. Le conseil de classe formule une proposition provisoire d’orientation, base d’un dialogue en vue du choix définitif. C’est la période des journées portes ouvertes dans les établissements. La classe de seconde étant un palier d’orientation, le chef d’établissement peut assortir sa décision de passage de la condition que l’élève s’engage à suivre un stage passerelle (*), notamment lorsque celui-ci est recommandé par le conseil de classe.

fleche 3ème trimestre : le temps du choix et des décisions d’orientation

En mai, l’élève et sa famille formulent leurs vœux définitifs d’orientation : séries de 1ère, redoublement, orientation dans l’enseignement professionnel, autres formations. Le conseil de classe répond par une proposition d’orientation :

  • Si celle-ci est conforme au choix de l’élève, la proposition d’orientation devient alors une décision d’orientation, notifiée par le chef d’établissement à la famille.
  • Si elle est différente du choix de l’élève, le chef d’établissement prend la décision définitive après un entretien avec la famille. Si le désaccord persiste après l’entrevue, la famille peut recourir à la commission d’appel, dans un délai de 3 jours ouvrables suivant la décision du chef d’établissement, auprès d’une commission qui statuera et prononcera la décision définitive d’orientation.

(*) En seconde générale et technologique, des stages passerelles visant à faciliter les réorientations peuvent être proposés (par le chef d’établissement sur avis du conseil de classe) aux lycéens qui envisagent d’intégrer la voie professionnelle. En première générale et technologique, les stages passerelles permettent de faciliter un changement de série ou le passage dans la voie professionnelle. Le changement de voie d’orientation fait alors l’objet d’une demande écrite de la famille suivie d’un avis du conseil de classe. Lorsque cette nouvelle orientation a lieu à l’intérieur du même établissement, elle est prononcée par le chef d’établissement dans le délai de 1 mois. Lorsque le changement implique l’affectation dans un autre établissement public, il est prononcé par l’Inspecteur d’académie. Si un stage passerelle est proposé, son contenu, sa durée et ses modalités d’organisation sont communiqués à la famille qui fait connaître son accord dans la fiche de liaison.

 

Les procédures réglementaires d’orientation par niveau, en secondes et premières générales et technologiques, sont résumées dans le tableau suivant (voir aussi les textes règlementaires de l’orientation sur Eduscol) :

Tableau1

N.B. : À tous les niveaux, le redoublement est de droit si la famille ou l’élève majeur le demande.

fleche2 VOIE GÉNÉRALE

Trois baccalauréats : L, ES et S.

  • Au programme de première : des enseignements obligatoires communs à tous les élèves de chaque série de première, un enseignement obligatoire au choix, des options facultatives.
  • En terminale : des enseignements obligatoires, un enseignement de spécialité au choix, des options facultatives.
  • Après le bac : priorité aux études supérieures longues.

fleche Le baccalauréat littéraire (L)

Le baccalauréat littéraire implique un esprit d’analyse et de synthèse ainsi qu’un goût affirmé pour la littérature, les langues, l’histoire et la géographie, les arts. Son objectif est d’approfondir une culture littéraire fondée sur l’analyse, la mise en perspective d’une œuvre et l’argumentation. La découverte de la philosophie permet une réflexion critique sur des notions abstraites.
Les deux enseignements de détermination suivis en seconde constituent un choix important car c’est en fin de seconde que l’élève choisit la série du baccalauréat qu’il préparera.

Enseignements et options de terminale L
• Des enseignements obligatoires communs : philosophie, littérature, littérature en langue étrangère (nouveau en 2013), histoire-géographie, langue vivante 1, langue vivante 2, éducation physique et sportive, éducation civique juridique et sociale.
• Un enseignement de spécialité à choisir parmi : langue vivante 1 approfondie, langue vivante 3, mathématiques, droits et enjeux du monde contemporain (nouveau en 2013), arts plastiques, musique.
• Des options facultatives : langue de l’Antiquité, langue vivante 3, éducation physique et sportive, arts, musique.

fleche Le baccalauréat économique et social (ES)

Bac pluridisciplinaire, le baccalauréat économique et social implique une attention particulière à l’environnement socio-économique et à l’actualité ainsi qu’un goût affirmé pour l’histoire et la géographie, les mathématiques, les langues. Son objectif est d’approfondir une culture économique fondée sur l’esprit de synthèse, la curiosité.

Enseignements et options de terminale ES
• Des enseignements obligatoires communs : sciences économiques et sociales, histoire-géographie, philosophie, mathématiques, langue vivante 1, langue vivante 2, éducation physique et sportive, éducation civique juridique et sociale.
• Un enseignement de spécialité obligatoire à choisir parmi : économie approfondie (nouveau en 2013), sciences sociales et politiques (nouveau en 2013), mathématiques.
• Des options facultatives  : langue de l’Antiquité, langue vivante 3, éducation physique et sportive, arts plastiques, musique.

fleche Le baccalauréat scientifique (S)

Le baccalauréat scientifique implique des capacités d’abstraction, rigueur, raisonnement et goût de l’expérimentation. Son objectif est de développer une réelle culture scientifique fondée sur des connaissances et une approche expérimentale des sciences.
Les deux enseignements de détermination suivis en seconde constituent un choix important car c’est en fin de seconde que l’élève choisit la série du baccalauréat qu’il préparera.

Enseignements et options de terminale S
• Des enseignements obligatoires communs : mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, philosophie, langue vivante 1, langue vivante 2, éducation physique et sportive, éducation civique juridique et sociale.
• Un enseignement de spécialité obligatoire à choisir parmi : mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la Terre, informatique et sciences du numérique (nouveau en 2013).
• Des options facultatives : histoire-géographie, langue de l’Antiquité, langue vivante 3, éducation physique et sportive, arts plastiques, musique.

 

fleche2 VOIE TECHNOLOGIQUE

Aucune série de la voie technologique n’existe au Lycée Chaptal. Cependant, en fin de seconde, la possibilité d’une orientation vers cette voie reste ouverte dans un autre établissement( Lycée Peytavin ou Théophile Roussel).
La voie technologique compte huit bacs : STMG, STL, ST2S, STD2A, STI2D, STAV, Hôtellerie, TMD. Sans oublier les brevets de technicien (BT) et de technicien agricole (BTA).
Au programme de Première et Terminale : des enseignements obligatoires, parfois des enseignements spécifiques lorsque le bac a plusieurs spécialités, et des options facultatives.
Après le bac : pour la majorité des élèves, cap sur le brevet de technicien supérieur (BTS) ou sur le diplôme universitaire de technologie (DUT).

 

stop_16Information

Depuis la rentrée 2011, les programmes des classes de première, puis de ceux de la classe de terminale en septembre 2012, ont été rénovés pour les séries STI2D, STL et STD2A. Les rénovations des autres séries technologiques, ST2S, STMG et STAV ont débuté dès la rentrée 2012 pour les classes de première. Enfin, les séries Hôtellerie et TMD font l’objet d’une réflexion sur leur rénovation, sans que le calendrier soit encore fixé.

 

fleche2 BROCHURES DE L’ONISEP

Consultez le Guide ONISEP “L’entrée en 1ère générale ou technologique – Rentrée 2013” :

Guide-1ere-rentree-2013_guide

Si vous recherchez plus amples précisions concernant une filière générale, vous pouvez également consulter les guides d’orientation ONISEP pour chaque série L, ES et S ci-dessous :

orientation_onisep_bac_lorientation_onisep_bac_sorientation_onisep_bac_es

Et pour finir, un service personnalisé de l’ONISEP sur internet et par téléphone :

monorientationenligne

Service d’orientation

De la seconde à la terminale, les conseillers d’orientation-psychologues fondent leurs actions sur la prise en compte du projet de l’élève. L’orientation a pour objectif d’aider les jeunes à s’informer, à s’orienter et à préparer l’horizon spécifique d’une série du baccalauréat.

fleche2 RÔLE DES CENTRES D’INFORMATION ET D’ORIENTATION (CIO)

Il y a, en France, 582 CIO et antennes qui dépendent du ministère de l’Éducation nationale. Ils sont implantés sur l’ensemble du territoire à raison d’un centre pour une zone de recrutement d’un, deux, voire trois lycées d’enseignement général et technologique.
Pour avoir les coordonnées du CIO le plus proche de votre domicile, consultez l’annuaire des CIO.

Plan d’acces au CIO de Lozère

 

Le rôle des CIO consiste à favoriser :

  • l’accueil de tout public et en priorité des jeunes scolarisés et de leur famille ;
  • l’information sur les études, les formations professionnelles, les qualifications et les professions ;
  • le conseil individuel (aider la personne à mieux se connaître, à retenir les informations utiles, à organiser les éléments de son choix…) ;
  • l’observation, l’analyse des transformations locales du système éducatif et des évolutions du marché du travail et la production de documents de synthèse à destination des équipes éducatives ou des élèves ;
  • l’animation des échanges et des réflexions entre les partenaires du système éducatif, les parents, les jeunes, les décideurs locaux et les responsables économiques.

Chaque CIO possède :

  • un fonds documentaire sur les enseignements et les professions ;
  • un service d’auto-documentation permettant à toute personne de consulter des documents à partir de ses intérêts et de son niveau scolaire.

Les CIO travaillent en liaison avec l’ONISEP (Office national d’information sur les enseignements et les professions) dont ils reçoivent une importante documentation.
En complément de ces supports documentaires traditionnels se développe, depuis plus d’une dizaine d’années, l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (informatique, multimédia, accès au réseau Internet…).
Enfin, la dimension européenne de l’orientation est prise en compte avec la mise en place d’un réseau de CIO, centres nationaux de ressources et centres relais.

 

fleche2ACTIVITÉS DES CONSEILLERS D’ORIENTATION – PSYCHOLOGUES

Il y a en France environ 4500 conseillers d’orientation-psychologues et directeurs de CIO. Ils travaillent essentiellement auprès des collégiens, des lycéens, des jeunes en voie d’insertion professionnelle et des étudiants. Ils accueillent également le public adulte. Ils les aident à élaborer leur projet d’orientation. Ils utilisent différentes techniques : entretien individuel, travaux de groupe, évaluations, etc.

Au lycée Chaptal, les conseillers d’orientation-psychologues sont :

  • Mme Bretrand (2de et 1ère)
  • Mme Ronchese (Term)

Ils sont à la fois spécialistes du conseil individuel en orientation et, dans les lycées et les collèges, conseillers techniques de l’équipe éducative. Dans toutes leurs actions, ils interviennent directement auprès des jeunes, au CIO et dans les établissements du second degré et de l’enseignement supérieur.
Dans leur activité de conseil, les conseillers d’orientation-psychologues (CO-Psy) remplissent les fonctions suivantes :

  • observation continue des élèves ;
  • aide à l’adaptation et contribution à la mise en œuvre des conditions de la réussite scolaire ;
  • médiation à l’intérieur et hors système scolaire ;
  • aide à la construction de projets personnels de formation et d’insertion professionnelle.

À ces fonctions s’ajoutent les activités d’évaluation de la personne, et de contribution à l’observation du fonctionnement du district ou du bassin de formation.

 

fleche2 ENJEUX DE L’ÉDUCATION À L’ORIENTATION

Le code de l’éducation, issu de la loi d’orientation sur l’éducation du 10 juillet 1989, stipule que l’éducation est la première priorité nationale; le service public de l’éducation est conçu et organisé en fonction des élèves et des étudiants; il contribue à l’égalité des chances. “Les élèves élaborent leur projet d’orientation scolaire et professionnelle en fonction de leurs aspirations et de leurs capacités avec l’aide des parents, des enseignants, des personnels d’orientation et des professionnels compétents. Les administrations concernées, les collectivités territoriales, les entreprises et les associations y contribuent”. L’éducation à l’orientation répond à la nécessité d’appliquer cette loi, qui introduit un “droit au conseil en orientation et à l’information sur les enseignements../.. et sur les professions (qui) fait partie du droit à l’éducation” (Article L 313-1). L’institution scolaire a donc le devoir de tout mettre en œuvre pour permettre aux jeunes et aux familles de bénéficier pleinement de ce droit, et d’aider chaque élève à comprendre l’école et son environnement.
L’éducation à l’orientation doit contribuer à la réussite de l’éducation, de la formation et de l’orientation tout au long de la vie, ainsi qu’à l’élaboration et la réalisation de projets ambitieux et réalistes pour chacun. C’est une démarche qui mobilise l’ensemble des équipes éducatives et des partenaires de l’École pour aider l’élève dans l’élaboration de ses projets de formation et d’insertion professionnelle. Elle doit créer les conditions qui permettront au jeune et à sa famille de mieux maîtriser l’orientation.
Les démarches éducatives d’orientation s’inscrivent dans un contexte éducatif nouveau, qui favorise des parcours plus individualisés des élèves, notamment par l’apparition de nouvelles modalités pédagogiques (itinéraires de découverte au collège, aide personnalisée, ECJS et TPE au lycée). Elles s’inscrivent aussi dans un contexte social, économique et professionnel en constante évolution, impliquant des démarches d’orientation continues. Enfin elles intègrent la nécessaire évolution de l’information vers une approche plus pédagogique, afin de combattre les préjugés tenaces qui brouillent les représentations spontanées des jeunes, de leurs parents et de leurs enseignants.
L’éducation à l’orientation représente donc un double enjeu : contribuer au développement de la personnalité et de l’autonomie de tous les élèves, et améliorer la réussite de leurs parcours de formation et de leur insertion professionnelle.

 

fleche2LES DÉMARCHES de l’ ÉDUCATION à l’ ORIENTATION

  • Une démarche continue : chaque jeune doit faire des choix autonomes dans l’optique d’une insertion sociale et professionnelle réussie. L’éducation à l’orientation doit aider le jeune à développer une compétence à s’orienter et à faire des choix, à y voir plus clair sur les conditions d’élaboration et de réalisation de ses projets, et cela tout au long de son cursus (de l’école au collège, du collège au lycée et au lycée professionnel, du lycée à l’enseignement supérieur), et tout au long de sa vie.
  • Une démarche cohérente : dans le cadre de la politique académique d’orientation, et au sein de l’établissement, toutes les activités d’aide au projet de l’élève doivent être organisées dans le temps et articulées entre elles afin d’assurer une continuité pédagogique et éducative. L’éducation à l’orientation est donc inscrite dans le volet “information – orientation” du projet d’établissement.
  • Une démarche collective : l’éducation à l’orientation requiert la mobilisation des membres de l’équipe éducative et de ses partenaires, en fonction des spécificités de chacun. Cette volonté commune se traduit, à chaque niveau de responsabilité, par un engagement réel dans le pilotage des dispositifs et l’animation des projets et des activités pédagogiques.
  • Une démarche concertée : elle doit être conçue et organisée avec l’ensemble des partenaires, dans et hors l’École, pour permettre à tous les jeunes de s’ouvrir sur leur environnement, à différents niveaux : académie, département, collectivités locales, bassin de formation, établissement, centre d’information et d’orientation, entreprises, associations de parents d’élèves, etc.

fleche2LE DÉROULEMENT DES ACTIONS

 

Les activités d’éducation à l’orientation prennent leur place :

  • collectivement dans le cadre des disciplines ou de séquences spécifiques, et au cours de temps forts : stages, visites, forums, etc. ;
  • au cours de phases individuelles, dont les entretiens avec les conseillers d’orientation – psychologues.

Pour ce faire il est nécessaire d’identifier un temps institutionnel pour l’éducation à l’orientation, intégré au temps scolaire, qui pourrait être d’un volume équivalent à une heure par quinzaine, si on se réfère aux nombreuses expériences identifiées dans les académies. Ce temps pour l’éducation à l’orientation est mis en œuvre dans le cadre d’heures inscrites dans l’emploi du temps des élèves, et pourra s’appuyer en partie sur l’heure de vie de classe. Le temps scolaire pour l’éducation à l’orientation n’inclut pas les stages, les visites, les forums et les entretiens individuels. Il est mis en œuvre, de préférence, à partir de la classe de 5ème et jusque dans les classes terminales.

fleche Le professeur principal, aidé des enseignants de la classe, y compris du professeur documentaliste, est responsable à ce niveau de la mise en œuvre des activités d’éducation à l’orientation. Il veille notamment à leur mise en relation avec les disciplines et autres activités éducatives. Il s’assure de leur prise en compte dans l’évaluation des élèves et la préparation de l’orientation, comme les conseils de classe.

fleche Le conseiller d’orientation – psychologue joue un rôle de conseiller technique auprès du chef d’établissement et des équipes éducatives, pour l’élaboration des interventions selon leurs spécificités, le cadre à mettre en œuvre, assurant ainsi la mise en cohérence des actions éducatives d’orientation. Il anime ou co-anime des actions collectives. Il assure également une fonction spécifique de conseil individuel des élèves et des parents, au sein de l’établissement ou au centre d’information et d’orientation. C’est pour mener à bien cette mission de soutien à la mise en œuvre des actions d’éducation à l’orientation qu’il est essentiel qu’une part importante de son temps (au moins 50%) se déroule au sein des établissements dont il a la charge.

Les activités d’éducation à l’orientation pourront donc être construites à partir de thèmes généraux relevant des domaines des environnements professionnels et des parcours de formation, traités en étroite relation l’un avec l’autre :

  • la découverte des environnements professionnels pourra se faire à partir de présentations concrètes de ce qu’est un métier, de sa signification sociale, de ses relations avec les autres métiers du même secteur, des autres secteurs.
  • la découverte des parcours de formation pourra être abordée par la présentation des contenus et des savoirs propres à chaque formation. Elle sera aussi l’occasion d’une réflexion sur le rôle des savoirs enseignés dans l’exercice d’une profession.

 

fleche2 LE PDMF DU LYCÉE CHAPTAL POUR 2012 / 2013

2012-13 – Programme d’information et d’orientation du lycée Chaptal

Baccalauréat

Depuis 1995, le baccalauréat général est organisé en séries littéraire (L), économique et sociale (ES) et scientifique (S). Chaque série est conçue autour d’un noyau cohérent de disciplines dominantes dans le cadre d’une formation générale.

fleche2INFORMATIONS ACADÉMIQUES DU BACCALAURÉAT

Consultez toutes les informations académiques sur les épreuves écrites, orales et pratiques du baccalauréat général et technologique de la session en cours sur le site internet du Rectorat de Montpellier :

puce6En raison de la mise en œuvre de la réforme du lycée jusqu’en 2013, des mesures transitoires ont été définies pour les candidats se présentant aux sessions 2012 et 2013 du baccalauréat.

Les dispositifs transitoires suivants ont été adoptés :

Pour la session 2013 (candidats redoublants en juin 2013).

 

fleche2DÉFINITION DES ÉPREUVES – GÉNÉRALITÉS

Pour le baccalauréat général, les épreuves sont réparties en deux groupes :

  • les épreuves du premier groupe,
  • les épreuves du second groupe ou “oraux de rattrapage”.

fleche Épreuves du premier groupe

Elles comprennent les épreuves passées par anticipation en fin de première, ainsi que les épreuves terminales. Les épreuves anticipées concernent :

  • les épreuves anticipées, écrite et orale, de français, pour l’ensemble des candidats des séries L, ES et S ;
  • l’épreuve anticipée de sciences, pour les candidats des séries L et ES ;
  • l’épreuve anticipée d’ Histoire-Géographie, pour les candidats de la série S
  • l’épreuve anticipée de TPE, pour l’ensemble des candidats des séries L, ES et S.

Les notes attribuées à ces épreuves sont provisoires jusqu’à la délibération du jury terminal l’année suivante.

Les autres épreuves du premier groupe passées en fin de terminale comprennent des épreuves obligatoires, écrites, orales et/ou pratiques selon les séries, et des épreuves facultatives, correspondant à des options facultatives (deux au maximum).

À l’issue des épreuves du premier groupe,

  • si le candidat a obtenu une moyenne inférieure à 8/20, il est ajourné ;
  • s’il a obtenu une moyenne de 10/20 ou plus, il est déclaré définitivement admis ;
  • s’il a obtenu une moyenne au moins égale à 8/20 et inférieure à 10/20, il est autorisé à se présenter aux épreuves orales du second groupe.

fleche Épreuves du second groupe ou “oraux de rattrapage”

Le candidat se présente à deux épreuves orales dans deux matières qu’il a choisies parmi celles qui ont fait l’objet d’épreuves écrites au premier groupe, y compris le français depuis la session 2002. Seule la meilleure note obtenue par le candidat au premier ou au second groupe est prise en compte par le jury. Le candidat est reçu s’il obtient, à l’issue de ces oraux, une moyenne de 10/20 ou plus à l’ensemble des épreuves.

Le CFES : Un certificat de fin d’études secondaires est délivré aux candidats ajournés à l’issue des épreuves du second groupe.  

fleche Mentions

Les mentions “assez bien” (AB), “bien” (B) et “très bien” (TB) ne sont attribuées qu’aux candidats obtenant le baccalauréat au premier groupe d’épreuves, en fonction de la moyenne obtenue. La règle est la suivante :

  • mention AB : moyenne supérieure ou égale à 12 et inférieure à 14 ;
  • mention B : moyenne supérieure ou égale à 14 et inférieure à 16 ;
  • mention TB : moyenne supérieure ou égale à 16.

fleche Session de remplacement (session de septembre)

Cette session s’adresse aux candidats qui, en cas d’absence justifiée liée à un événement indépendant de leur volonté, n’ont pu subir tout ou partie des épreuves organisées à la session de juin. La règle est la suivante :

  • candidats ayant subi une partie des épreuves anticipées : ils subissent de nouveau toutes ces épreuves, la ou les notes obtenues à la session normale étant annulées ;
  • candidats ayant subi une partie des épreuves : ils subissent à la session de remplacement l’ensemble des épreuves, à l’exception des épreuves anticipées ;
  • candidats autorisés à subir des épreuves de contrôle : ils subissent seulement ces épreuves ;
  • candidats autorisés par dérogation à subir toutes les épreuves la même année : les règles ci-dessus leur sont applicables.

La session de remplacement ne comporte pas d’épreuves d’éducation physique et sportive ni d’épreuves facultatives, ni d’épreuves ou parties d’épreuves organisées dans les établissements publics ou privés sous contrat en dehors de la session organisée à la fin de l’année scolaire (capacités expérimentales en physique-chimie de série S, par exemple).

Les notes obtenues à la session normale, à l’épreuve d’éducation physique et sportive et, le cas échéant, aux épreuves facultatives sont reportées et prises en compte lors de la session de remplacement.

fleche2ORGANISATION DES ÉPREUVES PAR SÉRIE (À COMPTER DE LA SESSION 2013)

Série L

Veuillez découvrir l’organisation des épreuves de cette série en cliquant sur le lien ci-contre: Épreuves TL

Série ES

Veuillez découvrir l’organisation des épreuves de cette série en cliquant sur le lien ci-contre: Épreuves TES

Série S

Veuillez découvrir l’organisation des épreuves de cette série en cliquant sur le lien ci-contre: Épreuves TS

fleche2TEXTES DE RÉFÉRENCE

Retrouvez dans le tableau ci-dessous quelques textes fondateurs du baccalauréat général et technologique provenant du site EduSCOL :

main Épreuves anticipées
main Modification des épreuves du baccalauréat général
main Nouvelles épreuves de langues vivantes
main Dispense de certaines épreuves du baccalauréat général
main Conditions de présentation des épreuves pour les candidats handicapés
main Dispositif de bénéfice des notes
main Conditions d’inscription au baccalauréat général pour les candidats déjà titulaires de ce diplôme
main Dispositifs de correction des copies
main Usage de la calculatrice pour les épreuves d’examen