tamaculture

Un roman russe, Emmanuel Carrère

6 janvier 2010

roman russe Voici ma première lecture de cette année.

Il s’agit d’un roman que j’avais acheté et fait dédicacé par l’auteur au Salon du Livre de Paris… de mars 2007 ! Comme quoi, il ne faut jamais désespérer…

L’auteur romance dans Un roman russe une partie de sa propre histoire. Doté d’un grand-père fantôme, ayant quitté sa Georgie natale au début des années 20 pour la France et disparu en 1944, Emmanuel décide de suivre les traces d’un survivant hongrois de la 2nde Guerre Mondiale retrouvé dans un hospice d’une petite ville perdue dans la campagne russe. Il espère ainsi, peut-être, exorciser un secret de famille honteux. Accompagné d’un caméraman, d’un preneur de son et d’un traducteur, Emmanuel va à la rencontre des habitants de Kotelnitch. Les Français sont touchés par la misère des gens et la survivance de coutumes administratives telles qu’elles étaient pratiquées à l’époque du KGB. A ce premier voyage où il ne se passe pas grand-chose, en dehors de beuveries et de discours bien rôdés, en succèderont d’autres, au fil des rencontres avec des personnages attachants ou étonnants et des événements qui ne manqueront pas de se produire.

En France, Emmanuel vit avec une femme, Sophie, qu’il aime mais dont il a parfois honte des origines, du comportement ou du métier. Celle-ci l’aime en retour mais souffre des humeurs de son homme. Alors qu’il se décide enfin à lui prouver son amour par presse interposée, Sophie décide de s’isoler durant un week-end, ce qui conduira à de sérieuses complications dans leur relation…

Comme vous l’aurez peut-être compris au travers de ce qui précède, ce roman est particulièrement intime (il va jusqu’à donner son adresse email !). J’ai eu parfois l’impression, en le lisant, de faire preuve d’indiscrétion, d’entrer dans la vie de cet homme et d’y apprendre davantage que ce que j’aurais souhaité. C’est dire si l’auteur est sincère : il se met à nu et ne se voit pas d’un œil complaisant, bien au contraire. Mais il faut croire qu’écrire, que mettre sur papier la douleur et les contradictions humaines l’aide à avancer et à se débarrasser de choses trop lourdes à porteur seul. Une autofiction réussie, donc !

Ed. P.O.L., mars 2007, 357 p. (sorti en poche en 2008)

8 commentaires »

  1. Vero says

    Depuis le temps que je lis des jolies choses sur ce livre, va falloir que je m’y mette. Il est déjà dans ma PAL d’ailleurs!

    6 janvier 2010 | #

  2. Jules says

    J’aime Carrère et ses mises à nu! Même lorsqu’il s’agît de raconter la vie des autres dans D’autres vies que la mienne…

    6 janvier 2010 | #

  3. Michel says

    ce que je n’ai pas aimé c’est ce règlement de comptes avec ces proches, il y a la télé réalité pour cela !

    6 janvier 2010 | #

  4. Tamara says

    @Vero : tu verras, il est assez marquant ! Je te souhaite une bonne lecture.

    @Jules : je n’ai rien lu d’autre de cet auteur, mais il croisera peut-être encore mon chemin… Cela dit, ses livres sont tous – me semble-t-il – assez torturés, je vais espacer les lectures !

    @Michel : je ne l’ai pas vécu comme toi, étant donné que l’auteur ne fait preuve d’aucune complaisance envers lui-même… Evidemment, il en dévoile beaucoup sur sa famille, et c’est peut-être cet aspect « indiscrétion » que je n’aurais pas aimé à leur place.

    @Michel :

    7 janvier 2010 | #

  5. esmeraldae says

    je n’ai pas encore celui ci mais comme j’aime beaucoup ce qu’il écrit ce sera sans doute une lecture cette année:)

    7 janvier 2010 | #

  6. Tamara says

    @Esmeraldae : et en plus il est en poche, alors, plus d’excuses ! :wink:

    8 janvier 2010 | #

  7. Anne says

    Un grand coup de coeur pour moi!

    10 janvier 2010 | #

  8. Le roman russe qui n'est pas un roman | cafebook says

    [...] lectrices : Tamara et [...]

    15 janvier 2010 | #

Laisser un commentaire

:mrgreen: :neutral: :twisted: :shock: :smile: :???: :cool: :evil: :grin: :oops: :razz: :roll: :wink: :cry: :eek: :lol: :mad: :sad:

Pour éviter les spams, ce blog est modéré. Veuillez ne pas soumettre votre message plusieurs fois, il devrait apparaître dans un instant. Merci !

Flux RSS pour ces commentaires. | TrackBack URI

Sky sponsored by Aviva Web Directory