Les frontières de la géocartographie

Les recherches et résultats scientifiques de ce projet sont disponibles sur GEOSCAN.

Durant la phase finale de GEM, un projet intitulé Frontières de la géocartographie fut lancé pour améliorer les connaissances géoscientifiques dans les régions les moins connues du Nord canadien.

Chef de projet : John Percival

Hypothèse :

En améliorant le niveau de connaissances sur les régions éloignées du Nord, serait-il possible de concevoir des modèles géologiques prédictifs pour mieux cibler les activités d’exploration?

Objectifs de la recherche :

  • de répertorier et de créer une base de données géoréférencées pour les échantillons, les cartes et les notes de terrain recueillies entre 1950 et 1960 lors d’opérations de reconnaissance par hélicoptère;
  • de recueillir de nouvelles données géochronologiques, géochimiques et géophysiques à partir des échantillons archivés;
  • d`établir la télécartographie prédictive à partir de données disponibles et récemment acquises;
  • d’acquérir de nouveaux levés géophysiques et géochimiques;
  • de réinterpréter les bases de données sismiques marines acquises par l’industrie privée;
  • de tester sur le terrain, la validité des modèles géologiques et d’élaborer de nouvelles hypothèses;
  • d’établir un cadre géologique de dépôts glaciaires au moyen de l’interprétation de photos aériennes et d’un échantillonnage ciblé des tills glaciaires;
  • d’évaluer la faisabilité de futurs travaux dans les régions éloignées.

Réalisations scientifiques

  • Identification de structures annulaires et de leur association avec des cheminées volcaniques ayant un potentiel de gisement d’or et d’argent épithermique sur une région continentale du Nunavut de 250 000 km2.
  • Élaboration d’un cadre régional lithotectonique pour le corridor Chantrey – Queen Maud (Nunavut) et évaluation du potentiel métallogénique.
  • Identification de ceintures supracrustales et d’intrusions mafiques/ultramafiques prospectives dans la région de Tehery – Cape Dobbs, au Nunavut.
  • Reconnaissance d’unités intrusives mafiques, de structures majeures et d’anomalies géochimiques dans la région sud de la province de Rae, dans les Territoires du Nord Ouest.
  • Élaboration d’outils de modélisation visant à explorer la nature des anomalies décelées dans les profils sismiques.

L’information concernant d’autres projets GEM minéraux sont disponibles sur la page web de géocartograpahie des minéraux.