sur le terrain 27/06/2010 à 17h00

Chassés de leurs terres, les Masaï de Tanzanie sont menacés

Arnaud Bebien | Journaliste


(De Tanzanie) Des éleveurs masaï, enroulés dans leur traditionnelle toge rouge, scrutant l’horizon. L’image est connue. Mais le mode de vie semi-nomade de ce peuple d’Afrique de l’Est est aujourd’hui en danger.

Le 16 mai dernier, des Masaï ont manifesté dans le Nord de la Tanzanie. Un investisseur français envisage en effet de construire un hôtel sur leurs terres ancestrales situées près des parcs nationaux, très fréquentés par les touristes. Ce n’est pas la première fois qu’ils apprennent une telle nouvelle. Quand ils ne se font pas tout simplement déloger...

Ainsi en juillet 2009, la tournure des évènements fut des plus graves dans le Nord du pays. Avec comme protagoniste, cette fois, la famille royale des Emirats arabes unis.

La délicatesse des Emirats...

Les richissimes ressortissants des Emirats, qui possèdent la compagnie de chasse Otterlo, ont le droit de tuer depuis 1992 des animaux dans des réserves leur appartenant (près de 4 000 km2 au total). Installés à grands coups de mobil-homes et de vans géants à côté de la grande plaine du Serengeti, la famille royale a les animaux dans le viseur.

Se sentant trop à l’étroit dans leur corridor de tir, ils décident d’y ajouter quelques hectares. Problème : des Masaï vivent sur les territoires environnants où leurs vaches se délectent des vertes prairies à la saison des pluies.

Les dignitaires arabes décident alors d’utiliser la force, avec l’« aimable » et étrange complicité des policiers tanzaniens. Résultats : huit villages masaï sont brûlés, laissant 3 000 personnes sans abris, et des femmes sont violées.

Début juin, dans la presse tanzanienne, le responsable d’Otterlo en Tanzanie, Isaac Nolel, tentait de calmer le jeu, malgré les rapports alarmants reçus l’an passé par l’ONG Survival, qui se charge de protéger les Masaï du Kenya et de Tanzanie depuis 1993.

L’ONG précise d’ailleurs sur son site que la famille royale avait fait la même chose un peu plus au Sud du pays en 2007 avec les Hadzabe, un peuple de chasseurs-cueilleurs en voie d’extinction en Tanzanie.

Isaac Nolel, lui, rappelle les infrastructures construites et les aides apportées aux populations locales avec le fond des Emirats de 750 000 dollars. Il omet toutefois de mentionner les Masaï arrêtés et emprisonnés pour s’être approchés trop près des réserves d’Otterlo.

« Les Masaï sont des êtres humains, non du bétail »

Cette année, signe que rien ne s’arrange, des parlementaires tanzaniens ont fait savoir qu’ils veulent expulser avant la fin de l’année 65 000 éleveurs masaï de la zone de conservation du Ngorongoro. Une décision qui fait suite à l’avertissement adressé l’an passé par l’Unesco au gouvernement tanzanien.

Le Ngorongoro, cratère de 20 km de diamètre et paradis de la vie animale, figure au patrimoine mondial de l’humanité de l’Unesco. Et c’est justement de cette liste que le Ngorongoro est menacé d’être retiré.

Pas question, a rétorqué la ministre du Tourisme, voyant déjà le nombre de touristes fondant comme les glaciers au sommet du mont Kilimandjaro non loin de là.

Pour l’Unesco, c’est précisément la présence des Masaï qui est responsable de la détérioration de l’environnement. Sans nier leur trop grand nombre (l’Unesco impose une limite à 25 000), les défenseurs des Masaï n’oublient pas de rappeler que le tourisme empiète de plus en plus sur des terres occupées depuis des siècles par ce peuple.

Et il serait préjudiciable pour l’économie de pointer du doigt le tourisme et surtout le tort causé à l’environnement par les véhicules transportant les touristes en quête de photos souvenirs des « big five » (léopards, lions, éléphants, rhinocéros, buffles).

En juillet-août, point d’orgue de la saison touristique, on estime à près de 500 le nombre de gros 4x4 par jour dans l’enceinte du cratère, rapportant chacun 200 dollars plus 50 dollars par personne transportée, en droits d’entrée.

Le calcul est vite fait, entre des millions de dollars et des milliers de modestes éleveurs masaï. Une députée tanzanienne d’origine masaï espère trouver une issue favorable et rappelle qu’il faut « une approche humaine, car les Masaï sont des êtres humains et non du bétail ».

Privés des meilleures terres, les Masaï s’appauvrissent

Sans cesse repoussés, comme en 1959 quand les colons anglais les expulsèrent du parc voisin du Serengeti, les Masaï sont reclus sur les plus mauvaises terres et sont victimes de sécheresses qui déciment leurs troupeaux, leur bien le plus précieux.

C’est ce que dit d’ailleurs Survival en conclusion :

« Depuis la période coloniale, la plupart des terres masaï ont été accaparées au profit de fermiers et de domaines privés, de projets gouvernementaux ou de parcs consacrés à la vie sauvage. La majorité des Masaï, à qui trop peu de terres ou les plus mauvaises ont été laissées, se sont considérablement appauvris. »

C’est ainsi qu’ils ont rejoint les villes, et notamment Arusha, la grande agglomération du Nord de la Tanzanie. Ce qui les y attend n’est guère mieux. Enroulés dans des couvertures, la plupart sont gardiens de nuit de commerces et de propriétés privées.

  • 26729 visites
  • 122 réactions
Vous devez être connecté pour commenter : or Inscription
  • karlM
    karlM
    Précaire
    • Posté à 17h41 le 27/06/2010
    • Internaute 21378
      Précaire

    Au Mali des villages entiers sont rasés par les Chinois, pour cultiver et exporter vers la Chine.

    Le mur se rapproche dangereusement, les crises écologiques sont niées.

    • A déménagé le 3-6
      A déménagé le 3-6 répond à karlM
      nc
      • Posté à 19h49 le 27/06/2010
      • Internaute 117631
        nc

      C’est aussi le cas des Bushmens de la réserve du Kalahari central, au Botswana, qui ont été contraints de quitter leur terre ancestrale au cours de plusieurs vagues d’expulsion forcée planifiées par le gouvernement botswanais.

      En 2006, ils gagnèrent un procès historique dans lequel la Haute Cour du Botswana jugea leur expulsion « illégale et anticonstitutionnelle ».

      Depuis lors, le gouvernement a arrêté plus de 50 Bushmens parce qu’ils chassaient pour nourrir leurs familles et a condamné leurs puits, les privant ainsi de leur unique source d’eau.

      Dans l’impossibilité de retourner chez eux, des centaines de Bushmens sont toujours parqués dans des camps de « relocalisation ».

      C’est hélas l’établissement d’autres gens irrespectueux, étrangers à leurs valeurs et à leur mode de vie, qui balayent les peuples indigènes et détruisent leur culture.

    • Aloïs
      Aloïs répond à karlM
      .
      • Posté à 11h40 le 28/06/2010
      • Internaute 39938
        .

      J’ai appris très récemment d’un ami algérien que depuis l’installation des Chinois en Algérie (6 ans), il n’y a plus de chats ; avant gambadaient des chats sauvages, ils sont aujourd’hui tous mangés. Et la situation s’étend aux chiens.

      Les commerçants chinois payent les enfants pour qu’ils leur ramènent des chats et des chiens ; du fait, il n’y en a presque plus.

      J’ai trouvé cette anecdote très intéressante.

      • Ratfucker-
        Ratfucker- répond à Aloïs
        • Posté à 18h21 le 28/06/2010
        • Internaute 88371

        Une rumeur qui s’ajoute à celle qui accuse des bandes marocaines d’écumer la campagne algérienne et enlèvent des enfants pour revendre leurs organes aux Sionistes.

         
        • Aloïs
          Aloïs répond à Ratfucker-
          .
          • Posté à 18h27 le 28/06/2010
          • Internaute 39938
            .

          Ce n’est pas une rumeur, c’est une réalité empirique. Mon ami est algérien, il a constaté cela lui même.

          • Marteau Rouge
            Marteau Rouge répond à Aloïs
            Abrutis bobo gaucho écolo anti (...)
            • Posté à 08h44 le 29/06/2010
            • Internaute 105712
              Abrutis bobo gaucho écolo anti (...)

            Depuis que j’ai vu cela. J’ai peur, j’ai deux chat, un chiens et mon troisième chat a disparus la semaine passé.

            Et.... Mes voisin sont chinois.

            Pensez vous que je dois appelé la police...

            • Aloïs
              Aloïs répond à Marteau Rouge
              .
              • Posté à 11h43 le 29/06/2010
              • Internaute 39938
                .

              Je n’ai pas dit que TOUS les chats avaient disparus mais que l’on trouvait de moins en moins de chat en Algérie. Notamment plus de chats sauvages. Il faudrait des chiffres, mais il y a peu de chances de trouver des études sur le sujet.

        3 autres commentaires
  • PIT LE CHIEN
    PIT LE CHIEN
    Wouaooouh!
    • Posté à 18h26 le 27/06/2010
    • Internaute 25924
      Wouaooouh!

    Merci d’en parler.
    Plus important que le foot, non ? !
    Et s’il n’y avait « que » les Masaï...

    • gelub_-
      gelub_- répond à PIT LE CHIEN
      justicier
      • Posté à 07h07 le 28/06/2010
      • Internaute 110901
        justicier

      La Tanzanie est un pays musulman membre de l’OCI et c’est à ce titre qu’elle reçoit des pays arabes une aide massive qui permet à sa population de manger à sa faim, de construire des écoles, des dispensaires etc...

      Cette dimension essentielle reste totalement occultée dans cet article qui vise à accréditer la thèse outrancière que les Arabes seraient responsables de la situation de crise chez les Masaï.

      • bzit
        bzit répond à gelub_-
        • Posté à 09h06 le 28/06/2010
        • Internaute 25011

        Depuis doit-on définir toutes les informations géo-politiques d’un pay quand on fait un article ciblé. Surtout si on commençait à présenter les aides que reçoit un pays pauvre quand on parle... Croyez moi, il nous faudrait un chapitre plutôt qu’un article

      • V comme vendetta
        V comme vendetta répond à gelub_-
        Ecrivain
        • Posté à 09h45 le 28/06/2010
        • Internaute 24299
          Ecrivain

        En plus la Tanzanie n’est pas un pays musulman, Zanzibar l’est, qui n’est plus qu’une province de ce pays, ile au large de Dar Es Salaam.
        La population musulmane y est meme minoritaire, au alentour de 35%, le reste etant Chretien (45% dont plus de la moitie de Protestant), et animiste (20%).

      • San De-
        San De- répond à gelub_-
        • Posté à 12h24 le 28/06/2010
        • Internaute 19339

        Ce qui s’appel « payer pour avoir le droit de détruire ». Surtout que nous savons ce qu’est la réalité de ce que nous appelons pudiquement « des aides ». Ton intervention est méprisante et raciste envers les noirs. Mais bon, tu appartient à une bannière qui ne brille que par sa capacité de nuisance.

        Au Sahara, les bédouins ont exterminés les Outardes du Sahara, parce que dans leur culture, la viande d’Outarde fait bander plus dur et plus longtemps.

      • Salaves
        Salaves répond à gelub_-
        Métallo
        • Posté à 19h17 le 28/06/2010
        • Internaute 5988
          Métallo

        Pendant des siècles, en partant de Zanzibar, la Tanzanie a été exploitée par les pays arabes et notamment ceux de la péninsule d’Arabie, pour une richesse tout autre que les safaris, les esclaves, la traite qui a duré plus de 1000 ans. Peut-être même que les guerriers Masaïs ont servi de supplétifs aux esclavagistes, en attaquants les villages de populations sédentaires, avec lesquelles ils se disputaient les meilleures terres.
        Et maintenant ces scélérats d’émirs continuent à exploiter cette région comme si elle n’était qu’une annexe de leur propre pays, et ils le feront sans aucun scrupule.
        Sans oublier, bien sûr, nous autres occidentaux et nos contingents de touristes qui ne veulent pas se contenter de voir la faune sauvage au travers des reportages télé ou dans des zoos. Tous ces petits bourgeois qui ne savent pas quoi faire de leur fric et qui pensent que le tourisme qu’ils amènent est forcément une bonne chose pour les autochtones, comme l’était la colonisation en son temps.
        L’argent facile, la corruption, ces pays auront bien du mal à s’en sortir. Quant aux nomades ils sont condamnés à disparaître, car comme la faune sauvage, il n’y aura plus de place pour eux, à moins qu’on les parque eux aussi dans des réserves qui seront grignotées petit à petit par au nom du développement.
        L’avenir est une Terre avec des dizaines et des dizaines de milliards d’êtres humains et pas grand-chose à leur côté. Croissez et multipliez vous qu’il disait l’autre rigolo. C’est ce qu’on fait. Amen.

  • phc1949
    phc1949
    Retraité
    • Posté à 18h29 le 27/06/2010
    • Internaute 114242
      Retraité

    Mais qui sont ces touristes si ce ne sont les bobos-écolos du monde Occidental. Comme l’étaient aux XIXème siècle les mangeurs de langue de bisons fumée.

    • Sethtes
      Sethtes répond à phc1949
      Mega Culpa
      • Posté à 21h19 le 27/06/2010
      • Internaute 86642
        Mega Culpa

      Ah ! ca faisait longtemps, un post avec les mots « bobos » et « écolos ». A toutes les sauces, ça en devient tellement fade dans l’argumentaire...

      • phc1949
        phc1949 répond à Sethtes
        Retraité
        • Posté à 21h22 le 27/06/2010
        • Internaute 114242
          Retraité

        Je rectifie. Quadras stressés.

    • Giorgio
      Giorgio répond à phc1949
      Cinéaste
      • Posté à 23h49 le 27/06/2010
      • Internaute 8133
        Cinéaste

      Relis bien l’article, t’as le temps si t’es à la retraite, le monsieur ( Arnaud Bebien ) te parles de richissimes Emiratis.. pas de bobos écolos, ni de Quadras stressés, nettoies tes lunettes, changes les piles de ton sonotone, et n’oublies pas ta verveine...

      • phc1949
        phc1949 répond à Giorgio
        Retraité
        • Posté à 08h45 le 28/06/2010
        • Internaute 114242
          Retraité

        Désolé, j’ai très bien lu, il y a les deux. Mais comme il ne faut pas exacerber l’islamophobie je n’ai pas cité les chasseurs (qui eux sont parfaitement cités au contraire des touristes en 4x4)

      • Malabara
        Malabara répond à Giorgio
        Incertaine
        • Posté à 13h08 le 28/06/2010
        • Internaute 103780
          Incertaine

        L’article cite aussi les 500 4x4 quotidiens remplis de touristes. Sans doute les mêmes qui à une autre époque voyageaient en Afrique par l’intermédiaire du Club Méditerranée, achetaient à la FNAC et votaient PS.
        Des gogos. Oui je sais, ça énerve.

    • Herby
      Herby répond à phc1949
      encore là
      • Posté à 06h23 le 28/06/2010
      • Internaute 116252
        encore là

      J’en suis un (« bobos-écolos du monde Occidental ») ! ! ! !
      Plus sérieusement, j’ai voyagé dans cette région en 2001 lors d’un photo-reportage.
      Une première chose à noter en Tanzanie, c’est que les safaris y sont extrêmement chers. De mémoire, je crois que le droit d’entrée dans une réserve est de 100US$ pour une journée à quoi il faut ajouter le salaire du guide, la location du véhicule, la nourriture... Au final, l’addition se situe autour des 300US$/jour (et les tarifs ont sans doute évolué depuis) et cette facture double si l’on souhaite dormir dans un lodge au milieu du parc.
      A la différence du Kenya voisin, la Tanzanie cherche, en pratiquant des tarifs élevés, à limiter le nombre de touristes. Politique plutôt louable quand on regarde les désastres du tourisme de masse au Kenya.

      Même si ce n’était pas le but de mon voyage, j’ai consacré 2 jours pour un safari dans le Ngorongoro. Je voyageais avec 2 allemands rencontrés en chemin. Le matin du 2è jour, notre guide nous a proposé la visite d’un village Masai ce que nous avons accepté. Et nous nous sommes retrouvés dans un village spectacle où le bétail avait été remplacé par des stands de souvenirs. Quelques Masai ont entamé une danse traditionnelle en nous voyant et notre guide, sentant que ce spectacle ne nous plaisait pas vraiment, a commencé à hurler sur les villageois pour qu’ils mettent un peu plus d’entrain. Puis en voyant l’insistance de notre guide pour que nous achetions des souvenirs, j’ai vite compris que ce dernier touchait une grosse commission (dans le meilleur des cas), voire captait la quasi totalité de l’argent dépensé par les touristes, ne laissant que des miettes aux malheureux villageois. Après à peine 10 minutes dans ce village, nous sommes repartis avec un profond sentiment de gêne, voir de culpabilité face à ce spectacle lamentable.
      Au final, ces Masai se retrouvent coupés de leur moyen de survie traditionnel (l’élevage) et exploités par des agences touristiques tellement cupides qu’elles vont jusqu’à transformer un village en une sorte de zoo où les « animaux » doivent faire le spectacle pour le visiteur.
      J’ai par la suite tenté d’évoquer ce problème avec le guide mais il m’a rétorqué que les autres villages Masai sont hostiles aux étrangers et refusent de se prêter au jeu du tourisme. Sans blague ! Certains Masais ont encore une dignité et refusent d’être traités comme des animaux en cage. Mais notre pauvre guide, lui, ne voyait là qu’un énorme manque à gagner...

      En conclusion, comme un peu partout, ce qui participe à la croissance du PIB est préservé et protégé (comme les animaux sauvages dans les réserves). Et les autochtones, dont le mode de vie ne favorise pas suffisamment l’afflux des dollars, sont quasiment voués à disparaître.

      • Di
        Di répond à Herby
        • Posté à 09h48 le 28/06/2010
        • Internaute 8231

        Puis-je me permettre de vous donner un petit conseil ? Lorsque vous voyagez, prenez toujours un guide autochtone. Il sera toujours respectueux des coutumes qu’il vous fera découvrir. Vous ne serez plus choqué, mais enchanté. Vos photos seront merveilleuses, en prime. :)

         
        • Herby
          Herby répond à Di
          encore là
          • Posté à 10h11 le 28/06/2010
          • Internaute 116252
            encore là

          Malheureusement, dans le cadre d’un safari, les agences ne laissent pas le client choisir leur guide.
          En dehors de ça, je n’ai pas attendu votre conseil pour comprendre l’intérêt qu’il y a à se fondre dans la population locale lors d’un voyage.

          • Di
            Di répond à Herby
            • Posté à 10h26 le 28/06/2010
            • Internaute 8231

            Je comprends ! Ce n’était pas si évident, à la lecture de votre précédent commentaire. Désolée si je vous ai froissé. :)

            • Herby
              Herby répond à Di
              encore là
              • Posté à 12h54 le 28/06/2010
              • Internaute 116252
                encore là

              Pas froissé pour un sou.
              Amicalement ;)

        • Salaves
          Salaves répond à Di
          Métallo
          • Posté à 13h17 le 28/06/2010
          • Internaute 5988
            Métallo

          En dehors d’un déplacement uniquement à but touristique, il y a aussi ceux à buts professionnels, je parle de professions autres que celles touchant aux métiers de l’information. Non seulement il est préférable de prendre un habitant du pays, mais parfois cela est même fortement conseillé. Ils deviennent en plus de guide, une sorte de protection.

        4 autres commentaires
      • Croa
        Croa répond à Herby
        • Posté à 19h14 le 28/06/2010
        • Internaute 34517

        Désolé tu ne PEUX PAS TE PRéTENDRE éCOLO !

        T’es juste un Bobo-Pigeonot : -)

    • Croa
      Croa répond à phc1949
      • Posté à 19h09 le 28/06/2010
      • Internaute 34517

      T’as mal lu ! : -(

      Il s’agit de chasse.

      Les écolos ne voyagent pas là bas sauf ceux qui ont un travail à y faire. Là on parle bien de TOURISME et de SAFARIS. C’est donc bien d’un problème de chasse qu’il s’agit. Nous avons affaire à de Tartarins sauf que ceux-las ne sont pas de Tarascon !

  • PIT LE CHIEN
    PIT LE CHIEN
    Wouaooouh!
    • Posté à 18h32 le 27/06/2010
    • Internaute 25924
      Wouaooouh!

    Lien

    Et, bien qu’il s’agisse un peu d’un mélo, voyez le film autobiographique « The White massaï » avec Jacky IDO.

  • A déménagé le 10 mai
    • Posté à 18h47 le 27/06/2010
    • Internaute 102287

    « Les Masaï sont des êtres humains, non du bétail »

    Depuis quand les riches ne considèrent-ils plus les gens comme leur larbin ou leur bétail (principalement des vaches à lait) ?

    Et que peut faire le français moyen pour faire bouger les choses ?
    Aller sur place ? il faut du pognon.

    Manifester, ça sert à rien les politiques se foutent royalement des manifestations.

    Gueuler dans le vide et dire que c’est pas juste ?

    • DBL8
      DBL8 répond à A déménagé le 10 mai
      Retraité
      • Posté à 19h54 le 27/06/2010
      • Internaute 19562
        Retraité

      Presque tous ont des problèmes semblables, là c’est pour que des émirs puissent chassés comme ils le veulent, dans d’autres comme dit dans un commentaire ce sont les Chinois qui achètent des terres pour cultiver et nourrir leurs population, ailleurs ce sont des entreprises occidentales qui font des plantations d’arbres Australiens, au détriment des populations qui sont chassées de leurs terres, pour compenser la pollution que leurs usines font. Et la liste n’est pas close ! !

      Cette population n’a pas fini (malheureusement) d’être exploitée.
      Mais comme le suggère l’effaceur : que faire ?

    • Croa
      • Posté à 19h22 le 28/06/2010
      • Internaute 34517

      On ne gueule jamais dans le vide !

      D’un autre coté défendre ces gens là alors que nous ne sommes pas capable de nous défendre nous-mêmes... Dûr !

      Heureusement, TOUT est lié ! Arrivera bien un jour où les gens se rebelleront, d’abord pour leur pomme... Mais il faudra que ça aille bien mal même pour les classes moyennes métropolitaines !

  • Bête à part
    Bête à part
    parmi nous autres.
    • Posté à 19h16 le 27/06/2010
    • Internaute 504
      parmi nous autres.

    .

    Le Masaï n’est pas une marchandise comme les autres.

    .

  • A déménagé le 3-6
    • Posté à 19h50 le 27/06/2010
    • Internaute 117631
      nc

    Quelle horreur de devenir étranger sur son propre sol, de se faire humilier et mépriser sur la terre de ses ancêtres.

    • San De-
      • Posté à 12h26 le 28/06/2010
      • Internaute 19339

      Oui, c’est très frustrant, mais bon, on nous dis en France que c’est la nature des choses...

  • Vincenzo_Sentenza-
    Vincenzo_Sentenza-
    Fort de café
    • Posté à 19h46 le 27/06/2010
    • Internaute 104025
      Fort de café

    Il est grand temps que le pouvoir capitaliste débile de ces princes saoudiens disparaissent de la page du temps.

    • Nemed
      • Posté à 20h04 le 27/06/2010
      • Internaute 60703

      Il est grand temps que le pouvoir capitaliste disparaisse tout court.

  • Nemed
    • Posté à 19h51 le 27/06/2010
    • Internaute 60703

    Ils n’ont aucun pouvoir d’achat !

    Cf sketch (très drôle) les pygmés de Dieudonné, c’est exactement ça !

    Lien

  • Ginette Bouzigue
    Ginette Bouzigue
    concierge dans l'escalier
    • Posté à 19h57 le 27/06/2010
    • Internaute 102660
      concierge dans l'escalier

    Mais quelle salope d’humanité ! Chasser les gens de leur terres pour leur fric ! !

  • Y.Bertot
    Y.Bertot
    Patriote anti-mondialiste
    • Posté à 20h26 le 27/06/2010
    • Internaute 114817
      Patriote anti-mondialiste

    Ces capitalistes ne cesseront leurs méfaits que quand ils auront rendu gorge ! Merci pour cet article, qui le prouve une fois de plus. Et avec par ailleurs le fait, dérangeant pour notre citadin cosmopolite bien-pensant et anti-patriote, que les Occidentaux ne sont pas les seuls en cause. L’Arabe ou le Chinois sont aussi cons que le Français...

    • Croa
      Croa répond à Y.Bertot
      • Posté à 19h31 le 28/06/2010
      • Internaute 34517

      RECTIFICATIF :

      L’oligarchie arabe ou chinoise est aussi con que l’oligarchie française...

      Les peuples sont cons aussi mais pas de la même manière. Ce sont juste des idiots !

      • Y.Bertot
        Y.Bertot répond à Croa
        Patriote anti-mondialiste
        • Posté à 20h35 le 28/06/2010
        • Internaute 114817
          Patriote anti-mondialiste

        Objection retenue.

  • maamaa06
    maamaa06
    Et hop !
    • Posté à 21h11 le 27/06/2010
    • Internaute 73247
      Et hop !

    et c’est qui cet enfoiré de promoteur français que j’aille construire ma cabane dans son jardin ? !

    • Y.Bertot
      Y.Bertot répond à maamaa06
      Patriote anti-mondialiste
      • Posté à 08h25 le 28/06/2010
      • Internaute 114817
        Patriote anti-mondialiste

      Allez demander aux princes arabes et aux capitalistes chinois, ils sont dans le coup aussi. Un pour tous, tous pourris. La question n’est pas de savoir qui est tel ou tel individu : ce sont les capitalistes qu’il faut éliminer, peu importe leur nationalité.

  • krystauf
    krystauf
    maçon
    • Posté à 23h02 le 27/06/2010
    • Internaute 118566
      maçon

    Changeons nos habitudes ! consommons moins de pétrole et achetons Français, ça aidera,méme si ça ne stoppera pas,à faire changer leurs pitoyables habitudes

    • Y.Bertot
      Y.Bertot répond à krystauf
      Patriote anti-mondialiste
      • Posté à 00h47 le 28/06/2010
      • Internaute 114817
        Patriote anti-mondialiste

      Entièrement de votre avis ! Relocaliser, une grande urgence !

  • Riboulbo
    Riboulbo
    Dissident de la pensée partisane (...)
    • Posté à 23h48 le 27/06/2010
    • Internaute 48839
      Dissident de la pensée partisane (...)

    Quelle belle bande de pourris ! Je suis dégoûté par ces méthodes ! Ce qui me tue encore plus, c’est notre impuissance. On pourra toujours se mobiliser, comme ça a déjà été dit, les politiques n’en ont rien à foutre.
    Aucun gros con du gouvernement du pays des droits de l’homme ne dira jamais rien dans de tels dossiers..

    Bon mieux vaut clore ce commentaire tout de suite, je vais pas arriver à me contenir plus longtemps !

  • Georges P.-
    • Posté à 02h51 le 28/06/2010
    • Internaute 113089
      OK

    C’est le combat millénaire entre les nomades et les sédentaires. Les sédentaires l’emportent toujours, et ce sera de pire en pire avec la surpopulation, car il faut énormément de terres aux nomades pour nourrir leur bétail.

    Déjà dit comme ça, c’est triste. Mais quand on apprend que ce sont des milliardaires émiratis qui les chassent pour la chasse - ça fait franchement mal au coeur.

    • Homere elmero
      Homere elmero répond à Georges P.-
      communiste primitif
      • Posté à 04h01 le 28/06/2010
      • Internaute 87706
        communiste primitif

      Pour une fois c’est a cause des emiratis. Habituellement ce sont les compagnies americaines et australiennes qui par exemple chassent les Punan et les Iban de Borneo de leurs forets ancestrales pour y couper du bois et prospecter les ressources minieres. Idem en Amazonie ou le soja tue les nomades de la foret. D’une facon generale c’est la logique capitaliste en marche a travers la planete qui accapare terres et ressources et spolie les aborigenes de leurs droits. Aucun socio-liberal n’y pourra rien. Pas facile d’avoir toujours le cul entre deux chaises. Ce combat n’est pas millenaire : il se resume dans les faits a environ une centaine d’annee, avec les debut de l’exploitation industrielle des colonies. Et je sais de quoi je parle...

    • Di
      Di répond à Georges P.-
      • Posté à 10h30 le 28/06/2010
      • Internaute 8231

      Désolée de devoir vous faire de la peine, Georges, mais il s’agit AUSSI du tourisme bien occidental et de tout le pognon que se font nos « Tours operators » sur le dos de ces autochtones.

      Je sais bien que vous préféreriez mettre tous les malheurs du monde sur le dos des « arabes », mais dans ce cas-ci, se sont des arabes bien « occidentalisés » à beaucoup de points de vue, n’est-ce pas ? Des exemples parfaits du néolibéralisme que vous défendez tant. Power is Money ou vice versa.

      • Georges P.-
        Georges P.- répond à Di
        OK
        • Posté à 15h41 le 28/06/2010
        • Internaute 113089
          OK

        « Je sais bien que vous préféreriez mettre tous les malheurs du monde sur le dos des “arabes”...

        Ah oui, c’est tout à fait ça : voilà pourquoi votre fille est muette !

        “Désolée de devoir vous faire de la peine, Georges, mais il s’agit AUSSI du tourisme bien occidental”

        C’est à cause du “tourisme occidental” qu’on déforeste l’Amazonie, c’est bien connu, et je vous remercie de me le rappeler. Vous ne préféreriez pas mettre tous les malheurs du monde sur le dos des occidentaux, vous ? Ah suis-je bête : c’est pas pareil !

        “se sont des arabes bien ‘occidentalisés’ à beaucoup de points de vue, n’est-ce pas ? Des exemples parfaits du néolibéralisme que vous défendez tant”

        Les émiratis seraient des exemples de libéralisme ? ? ? Pin-pon ! Comme notre pauvre “pas-glop” (le pauvre), vous confondez “capitalisme” et “libéralisme”. Je me suis déjà esquinté à vous expliquer la différence, textes à l’appui, mais vous devez être un cas désespéré. Vous pouvez chercher longtemps, vous seriez bien en peine de trouver la moindre trace d’influence de Montesquieu, de Benjamin Constant ou d’Adam Smith chez ces Emiratis. Qu’est-ce qui vous permet d’affirmer que ces gens-là sont “occidentalisés” ? Le fait qu’ils pratiquent toujours l’esclavage ?

        Il est question ici des problèmes des nomades versus les sédentaires, et comme d’habitude, vous voyez ça à travers le tout petit minuscule bout d’une minuscule lorgnette, qui consiste à accuser toujours les mêmes “méchants” - dont le grand chef incontesté serait ma petite, toute petite personne !

        Un peu de recul que diable ! Les problèmes de l’humanité ne remontent pas à 1776 (date de la Déclaration d’indépendance amériocaine et de la publicaiton de “La Richesse des nations” par Adam Smith) !

  • Aller à la page
  • 1
  • 2
  • 3
Verbes thématiques