Bienvenue à Jonathan Nott , nouveau directeur musical et artistique de l'OSR

28.01.15

Jonathan Nott, prochain Directeur musical et artistique de l’Orchestre de la Suisse Romande

 

Genève, le 28 janvier 2015 / Le successeur de Neeme Järvi à la tête de l’Orchestre de la Suisse Romande sera le chef d’orchestre britannique Jonathan Nott. Le nouveau Directeur musical et artistique, dont la candidature a recueilli l’adhésion de la vaste majorité des musiciens et du Conseil de Fondation de l’OSR, prendra les rênes de la phalange suisse à partir de la saison 2016-2017.

 

Né en 1962 à Solihull au Royaume-Uni, formé en chant, flûte et direction d’orchestre à Cambridge, Manchester et Londres, Jonathan Nott est actuellement Chef Principal des Bamberger Symphoniker (depuis 2000), Directeur musical du Tokyo Symphony Orchestra (depuis 2014) ainsi que Chef Principal et Conseiller Artistique de la Junge Deutsche Philharmonie (depuis 2014).

 

Son parcours professionnel, qui l’a mené des Opéras de Francfort et Wiesbaden à l’Ensemble intercontemporain, en passant par l’Orchestre symphonique de Lucerne, lui a permis de s’approprier - en dehors du répertoire symphonique - un vaste répertoire lyrique et contemporain. « Au vu de notre partenariat avec le Grand Théâtre de Genève et du rôle précurseur que l’OSR a joué, au cours de son histoire, dans la découverte d’œuvres contemporaines, l’aisance de Jonathan Nott dans ces deux domaines a été un facteur décisif », affirme Henk Swinnen, Directeur général de l’OSR.

 

Spécialiste du répertoire germanique, Jonathan Nott s’inscrit dans la lignée des directeurs musicaux qui ont conduit l’Orchestre de la Suisse Romande sur la voie de Haydn, Beethoven, R. Strauss, Wagner, Bruckner et Mahler, tels que Wolfgang Sawallisch (1970-1980), Horst Stein (1980-1985), Armin Jordan (1985-1997) et Marek Janowski (2005-2012). Son interprétation acclamée du Ring au Lucerne Festival 2013, ainsi que l’enregistrement de l’intégrale des Symphonies de Mahler chez Tudor, ne sont que les exemples les plus récents de cette sensibilité affirmée. C’est avec deux œuvres immenses - la Symphonie N°7 de Mahler et la Symphonie N°5 de Beethoven - que Jonathan Nott a conquis le public de Suisse romande lors de ses débuts avec l’OSR en octobre 2014. Le dynamisme, la précision et l’enthousiasme de celui qui s’est forgé une réputation de « bâtisseur d’orchestre » en hissant les Bamberger Symphoniker à un niveau international, a également séduit les musiciens de l’OSR, qui ont confirmé sa nomination par une majorité absolue. « Son travail approfondi avec les musiciens et sa volonté de s’investir durablement dans un orchestre donneront un nouvel élan à l’OSR, à l’approche de son centenaire en 2018 », explique Florence Notter, Présidente de la Fondation de l’OSR.

 

Jonathan Nott prendra ses fonctions en janvier 2017, après une saison 2015-2016 intermédiaire sans Directeur musical, qui laissera une place importante à la jeune génération de chefs d’orchestre. « Le public de Suisse romande aura tout de même l’occasion de retrouver Jonathan Nott en décembre 2015, dans un programme français et contemporain », révèle Henk Swinnen.

Retour