projet précédent projet suivant
  • PRIX DIGITAL CHOC - ZINC - SECONDE NATURE
  • › Résidences

    PRIX DIGITAL CHOC - ZINC - SECONDE NATURE

    Goh UOZUMI

    Trustless Trust / Mk.God › du jeudi 1er octobre
    › au dimanche 22 novembre
    › FRICHE LA BELLE DE MAI

    Le lauréat du Prix Digital Choc - ZINC - Seconde Nature est l’artiste japonais Goh Uozumi
    Grâce à un partenariat avec l’Institut Français du Japon à Tokyo - organisateur du festival Digital choc - il sera accueilli en résidence à la Friche la Belle de Mai en octobre 2015 pour deux mois de travail en vue de la réalisation de sa pièce "Trustless Trust / Mk.God".
    Son travail sera présenté dans le cadre du Made in Friche dédié aux arts numériques du 20 au 22 novembre, qui proposera un parcours jalonné d’espaces de fabrication numérique, de spectacle vivant et performance et d’installation autour de la thématique Œuvrons-nous encore d’après modèle ?

    Quel système d’archives serait capable de lire la mémoire de l’ homme courant dans les 1000 prochaines années ? Ce pourrait être une saisie directe d’informations dans le cerveau, sans nécessité de visionner des images ou de lire des textes, mais plutôt quelque chose de l’ordre de l’expérience permettant aux humains une circulation à travers toutes les informations dans le corps, simplement par contact tactile...

    The winner of the Prix Choc Digital / ZINC - Second Nature is Goh Uozumi Through a partnership with theInstitut Français in Tokyo - Japan , the japanese artist will be in residence at la Friche Belle de Mai in October 2015 for two months of work for the realization of his play " Trustless Trust / Mk.God " . His work will be presented as part of the Made in Friche dedicated to digital arts on 20th to 22nd of November.

    › Artistes

    GOH UOZUMI

    › BiographieLe travail de Uozumi repose sur l’idée de comprendre le monde comme une interface d’exploitation. Il propose des installations algorithmiques et des spectacles vivants comme des tentatives d’étendre la réalité et de revisiter la créativité à l’ère des réseaux . Des comportements autonomes des programmes et des machines à la présence humaine, il traite dans les œuvres de « composants hétérogènes sans élément central » desquels il continue à découvrir les relations. De cette position, il vise à construire des œuvres d’art que les systèmes flexibles intégrant les aspects du corps humain, le temps et l’espace défini par les cadres existants, et des contextes historiques de l’expression artistique , comme environnement, plutôt que des objets de la dépendance.
    › Projets #47 - MÉMOIRE
    MADE IN FRICHE - MACHINES

    Goh Uozumi (en)

    › BiographieBased on the idea of understanding the world as an operating interface, Uozumi has been showing algorithmic installations and live performances as attempts to expand reality and revisit creativity in the network age. Regards everything from autonomously behaving computer programs and devices to human presence in artworks as "heterogeneous components without a central element," and continues to discover their relationships. From this position, he aims to construct artworks as flexible systems incorporating aspects of the human body, time and space defined by existing frameworks, and historical contexts of artistic expression, as environmental information rather than as objects of dependence.
    › Installations

    CHIMÈRES ORCHESTRA

    RESO-NANCE NUMERIQUE

    JEROME ABEL, ERIC DODE, ANTHONY PILLETTE › 21 ET 22 NOV 2015 - MADE IN FRICHE "MACHINES"
    › FRICHE LA BELLE DE MAI, MARSEILLE

    Chimères Orchestra est une installation de robots-percussionnistes fixés sur des éléments d’architecture extérieurs ou intérieurs. Tels des insectes, leurs pattes tapent sur des lampadaires ou des panneaux. Les robots « hackent » la ville, invitant les passants à interagir avec eux !

    › Performances

    MADE IN FRICHE - MACHINES

    week-end arts et cultures numériques › du vendredi 20 novembre
    › au dimanche 22 novembre
    › FRICHE LA BELLE DE MAI

    Un week-end, à la Friche la Belle de Mai, jalonné d’installations, de performances, de plateaux radio, de concerts, d’ateliers, de workshops et de rencontres.
    Pour vivre une expérience sensible, au cœur de la question de “modèle” portée par les pratiques numériques et leurs expressions artistiques.

    › Nice to meet you

    #47 - MÉMOIRE

    NICE TO MEET YOU › VEN 30 OCTOBRE A 19H
    › AU TRANSISTOR

    Présentation du travail en cours de l’artiste japonais Goh Uozumi après un mois de résidence en partenariat avec l’Institut français du Japon.

    >> voir les publications suivantes