Le crudivorisme, c'est quoi ?

Une alimentation crue est censée apporter un certain nombre de bienfaits pour la santé. Quelle-Santé.com s'intéresse au crudivorisme ou raw food, qui accueille de plus en plus d'adeptes à travers le monde.


La théorie

Une alimentation exclusivement végétale, biologique et crue permet de faire le plein d'antioxydants, de vitamines, de minéraux, de fibres et surtout d'enzymes !

L'alimentation vivante (ou crudivorisme) préserve les enzymes. Les enzymes sont nécessaires à la vie, la cuisson dénature les aliments et détruit les enzymes à partir de 42°C. Pour digérer les aliments cuits, l'organisme doit fournir des efforts en fabriquant des enzymes digestives.

Lors de la digestion d'aliments cuits, un phénomène physiologique se produit : la leucocytose digestive. Lors d'un repas cuit, le système immunitaire se met en alerte en fabriquant un grand nombre de globules blancs.

Dans le milieu naturel, les animaux sauvages - qui ne cuisent évidemment pas leurs aliments - ne sont pas atteints des mêmes pathologies que les humains... en revanche, nos animaux de compagnie contractent les mêmes maladies que nous (et leur alimentation constitue un des facteurs clés).

La pratique

Il existe un certain nombre de difficultés à tenir ce régime sur le long terme. La variété des végétaux toute l'année est problématique sous nos latitudes.

A cause du manque de diversité des fruits et légumes en France (si on consomme bio et de saison, généralement c'est le cas chez les crudivores), une lassitude peut s'installer.

L'été, un régime à base de fruits et de légumes crus est plus simple à tenir, les effets sont immédiats : l'organisme fait le plein de nutriments et se nettoie... alors que l'hiver, l'appel du chaud et du cuit est irresistible.

Certaines personnes ont un système digestif trop fragilisé pour les aliments crus qui risqueraient d'irriter davantage la muqueuse intestinale. Pour ceux-là, il faut y aller en douceur et de façon progressive.

Des experts du cru

Certains crudivores sont devenus experts dans la crusine (par opposition à la cuisine). Des préparations déshydratées, des légumes lacto-fermentés, des salades composées, des fromages végétaux crus, des jus de fruits et de légumes réalisés à l'extracteur, des gâteaux entièrement crus... les crusiniers ne manquent pas d'imagination pour régaler leurs papilles et visuellement, le résultat est là.

Coup de coeur : un exemple ici.

Un site qui parle du sujet ici.

Mi-cru mi-cuit, le bon compromis

Sans être 100 % crudivore, les naturopathes recommandent de consommer le plus possible des aliments bruts, le plus souvent crus mais aussi cuits de façon douce, peu transformés.

Mangez des crudités en quantité pour vos apports en antioxydants, en vitamines, minéraux et enzymes, des fibres douces pour nourrir les bonnes bactéries qui peuplent votre flore intestinale et des aliments cuits de façon respectueuse (vapeur, cuisson douce...) pour varier les saveurs sans oublier le plaisir !