Edition Abonnés

Liaisons dangereuses : l'Arabie saoudite, le Qatar et la France

VIDÉO. Sarkozy et le Qatar hier, Hollande et l'Arabie saoudite aujourd'hui… L'Élysée entretient des liens étroits avec les monarchies du Golfe. Risqué ?

Publié le | Le Point.fr
Une invitation sans précédent. Le président français, ­invité d’honneur à Riyad (Arabie saoudite), le 5 mai 2015. C’est la première fois qu’un chef d’Etat occidental était ­invité au sommet des monarchies du Golfe. De g. à dr. : l’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, le représentant du sultanat d’Oman, Sayyid Shihab ben Tariq al-Saïd, François Hollande, le roi Salmane d’Arabie saoudite, le roi de Bahreïn, Hamad ben Issa al-Khalifa, et l’émir de Dubaï, cheik Mohammed ben Rachid al-Maktoum.
Une invitation sans précédent. Le président français, ­invité d’honneur à Riyad (Arabie saoudite), le 5 mai 2015. C’est la première fois qu’un chef d’Etat occidental était ­invité au sommet des monarchies du Golfe. De g. à dr. : l’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad al-Thani, le représentant du sultanat d’Oman, Sayyid Shihab ben Tariq al-Saïd, François Hollande, le roi Salmane d’Arabie saoudite, le roi de Bahreïn, Hamad ben Issa al-Khalifa, et l’émir de Dubaï, cheik Mohammed ben Rachid al-Maktoum. © Christophe Ena/AP/SIPA
16 Commentaires
Ajouter un pseudo

Vous devez renseigner un pseudo avant de pouvoir commenter un article.

Pseudo incorrect
Créer un brouillon

un brouillon est déjà présent dans votre espace commentaire.

Vous ne pouvez en sauvegarder qu'un

Pour conserver le précédent brouillon, cliquez sur annuler.

Pour sauvegarder le nouveau brouillon, cliquez sur enregistrer

Créer un brouillon

Erreur lors de la sauvegarde du brouillon.