A Mantes-la-Jolie, la vidéo de dizaines de lycéens à genoux, mains sur la tête, interpellés par la police

Les images montrent des rangées d’élèves sous la surveillance de policiers casqués, armés de matraques et de boucliers. Une personne commente : « Voilà une classe qui se tient sage ! »

Publié hier à 23h05, mis à jour à 00h05

Temps de Lecture 2 min.

Au total, 153 personnes ont été interpellées à Mantes-la-Jolie (Yvelines), jeudi 6 décembre, selon le procureur de la République de Versailles, Vincent Lesclous, après de nouveaux incidents à proximité du lycée Saint-Exupéry, où deux voitures ont été incendiées et où des affrontements ont éclaté avec la police.

Les interpellés, des étudiants pour la plupart, sont soupçonnés de « participation à un attroupement armé », a détaillé le commissaire de la ville Arnaud Verhille, assurant vouloir ainsi « interrompre un processus incontrôlé ». Dans les Yvelines, au total 189 jeunes, âgés de 12 à 20 ans, ont été placés en garde à vue, selon le procureur de Versailles.

Sur la journée de mobilisation : 700 lycéens interpellés au terme de la journée de mobilisation

Des images des interpellations, dont l’authenticité a été confirmée à l’Agence France-presse et au Monde, ont été diffusées sur les réseaux sociaux. Elles montrent des rangées de dizaines d’élèves à genoux, les mains croisées derrière la tête, sous la surveillance de policiers casqués, armés de matraques et de boucliers. Certains sont alignés, le front contre un mur. Sur une des vidéos, une personne commente : « Voilà une classe qui se tient sage ! » Les images ont été tournées en face du lycée Saint-Exupéry à Mantes-la-Jolie.

Cette vidéo a créé la stupeur sur les réseaux sociaux. La fondation Abbé Pierre l’a relayé sur Twitter, écrivant « ce pays ne peut pas sombrer vers davantage de violences encore ».

Au total, 189 jeunes, âgées de 12 à 20 ans, ont été placés en garde à vue dans le département des Yvelines, dont 79 qui ont été libérés (cinq d’entre eux ont été mis en examen) car ils avaient moins de 16 ans. Parmi les 111 autres, 17 ont déjà été déférés.

Dans la même rubrique

Services