Search
. Salut, moi c'est Justine, J'ai 24 ans,
depuis 3 ans je suis bénévole à la croix rouge.

Sur mon blog je parle d'un récent problème de santé publique.

Un mélange qui est vendu pour un simple joint de cannabis

contient de la désomorphine, c'est un poison mortel.

https://myspace.com/109983474/bio

.

Le problème du cannabis et de la cocaïne empoisonnée :

.

41,5 % des jeunes de 17 ans disent avoir fumé du cannabis

et aujourd'hui il est composé de 0 à 28 % de désomorphine,

un poison mortel qui se propage sur tout le territoire.

En février, le rapport d'étude et d'analyse toxicologique

du docteur Bellevue fut transmis au ministère de la santé.

Bellevue demande la mise à disposition de tests chimiques

car ce mélange est vendu pour un simple joint de cannabis.

Le rapport prévoit 2000 cas d'empoisonnement tous les ans.

Aucun plan de prévention n'est prévu par le gouvernement.

.

Il y a aussi un autre mélange qui est un poison mortel ;

La cocaïne à la désomorphine est également un problème

de santé publique car en 2011, 3 % des jeunes de 17 ans

déclarent avoir pris de la cocaïne au cours de leur vie.

Cet autre mélange est vendu pour de la simple cocaïne.

.

**************************************************

.

Ce que dit la médecine :

.

Dr. Bellevue : "Avec les joints de cannabis empoisonnés,

d'abord il faut évoquer la partie cannabis du mélange,

le cannabis d'aujourd'hui n'est plus celui de 1968 sa

teneur en THC est en moyenne beaucoup plus élevé avec

des taux fréquents de 12 à 20% de tétrahydrocannabinol

ce qui a pour effet d'augmenter fortement les risques

de devenir schizophrène et à cet effet il faut ajouter

aussi les ravages sur les poumons de la désomorphine.

Je rappelle ce poison est vendu pour du simple cannabis !".

.

Dr. Bellevue : "L'autre mélange en circulation

c'est de la cocaïne coupée avec de la désomorphine

et il est vendu aux usagers pour de la simple cocaïne.

C'est un mélange qui est particulièrement agressif ;

La partie cocaïne de ce mélange s'attaque directement

au cerveau, les pertes neuronales semblent irréversibles

et les neurones éclatent littéralement comme des ballons.

Une atrophie cérébrale est parfois observable sous IRM.

Les régions préfrontales et temporales du cerveau sont

particulièrement touchées et cela affectera durablement

la mémoire, l'attention et la prise de décision.".

.

Dr. Bellevue :

"Maintenant parlons des ravages de la désomorphine

qui est transformée pour être inhalée ou sniffée ;

La désomorphine qui est inhalée avec du cannabis

est impossible à éliminer naturellement du corps

et les doses s'additionnent dans votre organisme

à chaque fois que vous fumez un joint empoisonné

Vos poumons se nécrosent et ils seront détruits.

C'est irréversible et il n'existe pas de remède.

Quand vous sniffez l'autre mélange de cocaïne à la désomorphine

votre cloison nasale va commercer à se nécroser puis sera détruite

et vous serez défiguré. Les tissus de vos poumons vont commencer

à se nécroser assez rapidement puis seront finalement détruits.

En phase terminale ce poison provoque souvent des hémorragies

au niveau de la gorge qui d'abord se nécrose, se couvre d'abcès

et s'infecte. Vous finissez noyé par votre sang et vous étouffez.

Ce mélange cocaïne + désomorphine est un cocktail de toxiques

d'une rare violence.".

.

**************************************************

.

Mon amie médecin.

.

Lien myspace de la photo du docteur Valérie Bellevue :

https://myspace.com/109983474/mixes/streammix-161778/photo/9161297

.

La prévention des jeunes était son cheval de bataille.

Valérie fut étudiante en dernière année de médecine

et interne aux hôpitaux de paris.

Elle fut très appréciée de ses collègues

et dévouée pour ses patients.

Sa devise était : "Votre santé, ma ligne de vie".

.

Le docteur Bellevue avait reçu des intimidations

car son rapport d'étude et d'analyse toxicologique

allait mettre en péril le business de la drogue

en région parisienne.

.

Valérie s'est éteinte le 11 avril 2013,

entourée de ses proches et de ses amis.

Elle avait 26 ans et beaucoup de temps.

.

**************************************************

.

Ma Valérie diplômée,

elle l'est dans nos coeurs,

elle l'est dans nos pensées,

future médecin ma Valérie.

.

Il sera passé le faucheur,

le dealer de sa courte vie,

ma Valérie s'en est allée,

quel malheur, mes amis.

.

Sa ligne de vie, votre santé,

à Valérie toutes nos pensées,

une étudiante pour l'éternité,

un grand médecin plus jamais.

.

Ma Valérie repose en paix,

Chacun saura qui elle était.

.

**************************************************

.

Voici retranscrit l'entretien du Docteur Bellevue ;

.

Ce qui suit doit-être révélé à l'opinion publique.

Notre entretien fut enregistré sur un dictaphone

au domicile de Valérie à Paris le 5 avril 2013.

Elle me fit promettre qu'un jour il sera utilisé

pour la prévention de la drogue dans les écoles

et sur internet, telles furent les dernières

volontés du Docteur Valérie Bellevue.

.

Début de l'entretien :

.

Justine89 : Selon l'ofdt la drogue désomorphine est un problème russe.

.

Dr. Bellevue :

"L'usage de désomorphine injectable est rare en france

mais pour ton information L'ARS avait tout de même lancé

une alerte sanitaire en novembre 2011 suite aux décès

inexpliqués de 4 jeunes à Lille et pour la possible

circulation de la drogue désomorphine dans la région.".

.

Justine89 : Avec 4 cas en france, c'est pas vraiment une pandémie.

L'ofdt a bien raison de dire que c'est le problème des russes.

.

Dr. Bellevue : "Attends laisse-moi finir,

d'abord tu n'as rien lu de mon rapport d'étude et cette

alerte de L'ARS était liée à la désomorphine injectable.

En france depuis novembre 2011 les choses ont évoluées.

Un tout nouveau procédé chimique permet de transformer

de la désomorphine injectable en de la désomorphine

qui peut être inhalée ou sniffée et mélangée avec

d'autres drogues comme du cannabis ou de la cocaïne.

Les trafiquants font circuler actuellement sur tout

le territoire français des quantités industrielles

de cocaïne et aussi de cannabis à la désomorphine.

Les nouveaux décès de février inexpliqués par

les pouvoirs publics sont en grande partie

imputables à ces 2 nouveaux phénomènes.

Scandaleux ! Ces drogues sont vendues aux usagers

pour de la simple cocaïne et du simple cannabis.

Une saisie avait été effectuée par la police en

Ile de france et un labo clandestin avait produit

583 kg de résine de cannabis à la désomorphine.

A maintes reprises je le dis dans mon rapport,

la cocaïne et le cannabis à la désomorphine

feront des ravages chez des milliers de jeunes

si aucun plan de prévention n'est mis en place

par le ministère de la santé.".

.

Justine89 : Mais ton rapport tu l'as envoyé ou pas ?

.

Dr. Bellevue : "Bien évidemment !

La politique de l'autruche du gouvernement n'est

plus tenable, les autorités savent depuis février.

Cette étude fut menée dans toute l'Ile de france

et une analyse toxicologique a mis en évidence

que dans la composition d'un joint de cannabis

il y a entre 0 et 28% de traces de désomorphine.".

.

Justine89 : Ok, je prendrais le temps de lire ton étude.

.

Dr. Bellevue :

"Tu as encore quelques jours pour la lire, ensuite je dois

déposer cette copie chez mon avocat car je suis anxieuse,

j'ai reçue des intimidations avec un type dans la cage

d'escalier de mon immeuble et tu sais pas ce qu'il m'a dit ?".

.

Justine89 : Dis-moi ?

.

Dr. Bellevue : "Alors le type me dit : "Eh la toubib

c'est pas toi qui cherche à planter le business ?".

.

Justine89 : Malheureusement si le gars ne te menace pas directement

la police ne peut rien faire, achètes plutôt un taser pour chez toi.

.

Dr. Bellevue : "J'ai comme la nette impression que le rapport d'étude

d'une simple étudiante en dernière année de médecine ne sera jamais lu

et ne sera jamais publié par le ministère de la santé car ça n'en prend

pas le chemin au train où vont les choses ils ne bougent pas là haut...".

.

Justine89 : ça va bouger, Valérie, tu verras...

.

Dr. Bellevue : "Avec les joints de cannabis empoisonnés,

d'abord il faut évoquer la partie cannabis du mélange,

le cannabis d'aujourd'hui n'est plus celui de 1968 sa

teneur en THC est en moyenne beaucoup plus élevé avec

des taux fréquents de 12 à 20% de tétrahydrocannabinol

ce qui a pour effet d'augmenter fortement les risques

de devenir schizophrène et à cet effet il faut ajouter

aussi les ravages sur les poumons de la désomorphine.

Je rappelle ce poison est vendu pour du simple cannabis !".

.

Justine89 : Mais justement quels sont les ravages

de la désomorphine qui est inhalée avec du cannabis

ou sniffée avec de la cocaïne ?

.

Dr. Bellevue :

"Maintenant parlons des ravages de la désomorphine

qui est transformée pour être inhalée ou sniffée ;

La désomorphine qui est inhalée avec du cannabis

est impossible à éliminer naturellement du corps

et les doses s'additionnent dans votre organisme

à chaque fois que vous fumez un joint empoisonné

Vos poumons se nécrosent et ils seront détruits.

C'est irréversible et il n'existe pas de remède.

Quand vous sniffez l'autre mélange de cocaïne à la désomorphine

votre cloison nasale va commercer à se nécroser puis sera détruite

et vous serez défiguré. Les tissus de vos poumons vont commencer

à se nécroser assez rapidement puis seront finalement détruits.

En phase terminale ce poison provoque souvent des hémorragies

au niveau de la gorge qui d'abord se nécrose, se couvre d'abcès

et s'infecte. Vous finissez noyé par votre sang et vous étouffez.

Ce mélange cocaïne + désomorphine est un cocktail de toxiques

d'une rare violence.".

.

Justine89 : Oh bordel ! En russie le poison est-il inhalé aussi ?

.

Dr. Bellevue : "Alors en russie c'est totalement différent ;

car les russes s'injectent directement la désomorphine

et les dégâts sont observables surtout aux endroits

des injections. D'abord la peau va commencer à se

nécroser et des abcès vont apparaître,

puis la peau va rapidement s'infecter.

Ensuite la chair et les muscles se décomposent.

Les os sont attaqués et les organes sont touchés.

Les russes n'inhalent jamais de la désomorphine,

ils se piquent uniquement et depuis 2010

ils nomment ce poison "la drogue crocodile".".

.

Justine89 : Mais pourquoi les russes nomment-ils ça

"la drogue crocodile" ?

.

Dr. Bellevue : "En russie ce phénomène est observable,

l'aspet de certaines lésions sur la peau des usagers

peut parfois évoquer l'apparence du cuir du crocodile.

En france ce phénomène n'est presque jamais observable

car il faut s'injecter la drogue pour abîmer sa peau.

En tout cas dans mon service ne n'ai jamais vu cela.".

.

Justine89 : Dans ton service, as-tu déjà eu des cas

d'empoisonnement à la désomorphine par inhalation ?

.

Dr. Bellevue :

"Nous traitons de nombreux cas à divers degrés

d'empoisonnement par inhalation de désomorphine

et en Ile de france nous sommes en première ligne.

Nous suivons actuellement 49 patients dont 7 sont

hors de danger car faiblement empoisonnés.

Mais le tableau est assez sombre en région parisienne

car hélas nous voyons le nombre de cas se multiplier

et ce mois-ci déjà nous avons eu à déplorer 21 décès.".

.

Justine89 : Quelle est l'espérance de vie ?

.

Dr. Bellevue :

"Le processus est assez lent mais l'issue est fatale.

Pour ceux qui c.onsomment de la cocaïne empoisonnée,

ou encore qui fument du cannabis à la désomorphine

l'espérance de vie est très difficile à estimer, elle

varie beaucoup puisque dans la composition d'un joint

de cannabis il y a 0 à 28% de traces de désomorphine,

alors les usagers ne reçoivent jamais les mêmes doses

et nous manquons de recul car le phénomène est encore

trop récent en france il ne date que de février mais

en russie l'espérance de vie n'est seulement que de

2 ans car en russie ils s'injectent la désomorphine.".

.

Justine89 :

As-tu déjà eu dans ton service des cas d'usagers de cannabis

qui sont aussi devenus schizophrènes à cause de cette drogue ?

.

Dr. Bellevue :

"C'est assez fréquent. Alors ce mercredi Nous avons eu

le cas d'un jeune homme de 15 ans, un usager quotidien

de cannabis devenu schizophrène avec un état psychique

dissocié mais relativement stable depuis son arrivée

mais soudainement il développa un délire de persécutions

puis fracassa d'un seul coup de poing l'épaisse cloison

séparant le pc des infirmières. 4 agents de la sécurité

furent nécessaires pour le maîtriser. En début de soirée

le patient devint vite ingérable et fut transféré en UMD.".

.

Justine89 : Ah bon les urgences d'un hôpital ne peuvent

pas gérer les soins des malades psychiatriques violents ?

Mais dis-moi ce terme "UMD" ça veut dire quoi exactement ?

.

Dr. Bellevue :

"Les urgences accueillent bien entendu des malades psy mais en

réalité ne sont pas équipées et le personnel pas assez formé

pour la prise en charge des patients schizophrènes violents.

Les UMD ( Unités pour malades difficiles ) sont spécialisées

dans la prise en charge de la psychiatrie lourde, il s'agit

souvent de malades mentaux qui présentent un danger potentiel

pour eux-mêmes mais également pour les autres. Celui qui avait

tiré lors d'un 14 juillet sur Jacques Chirac fut interné en UMD.".

.

Justine89 : Dis-moi et l'autre mélange à la cocaïne

quels sont ses effets au niveau du cerveau ?

.

Dr. Bellevue : "L'autre mélange en circulation

c'est de la cocaïne coupée avec de la désomorphine

et il est vendu aux usagers pour de la simple cocaïne.

C'est un mélange qui est particulièrement agressif ;

La partie cocaïne de ce mélange s'attaque directement

au cerveau, les pertes neuronales semblent irréversibles

et les neurones éclatent littéralement comme des ballons.

Une atrophie cérébrale est parfois observable sous IRM.

Les régions préfrontales et temporales du cerveau sont

particulièrement touchées et cela affectera durablement

la mémoire, l'attention et la prise de décision.".

.

Justine89 : C'est effrayant toutes ces nouvelles drogues.

Dis-moi as tu déjà une idée de combien de personnes seront

empoisonnées à la désomorphine tous les ans en france ?

.

Dr. Bellevue : "Alors selon mon rapport d'étude,

si rien n'est fait pour la prévention de nos jeunes,

chaque année l'hôpital public devra gérer,

avec son manque criant de moyens et de personnel,

environ 2000 cas d'empoisonnement à la désomorphine.".

.

Justine89 : Quoi ??? Chaque année ?

Tu veux dire qu'il y aura tous les ans

l'équivalent d'un scandale du médiator

en nombre de cas de personnes empoisonnées ???

.

Dr. Bellevue : "Exactement et c'est la raison pour laquelle

la prévention des jeunes est notre cheval de bataille. Mais

je t'avais pourtant donné à lire le rapport d'étude en entier !

Avant de venir me voir tu aurais dû lire au moins la c.onclusion.

Résultat je dois tout expliquer mais c'est un mal pour un bien et

sera utile aux plus jeunes puisque les autorités tardent à lancer

un plan d'action et de prévention alors c'est à chacun de prendre

ses responsabilités et aux médecins d'aller parler dans les écoles

et aussi sur internet dans les forums spécialisés comme doctissimo.".

.

Justine89 : Il faut que tu ailles dans les écoles parler de tout ça

L'éducation nationale a grand besoin de médecins de ta qualité dont

le discours est délivré avec des termes accessibles pour les ados

car sans vouloir te complimenter pour une étudiante en médecine

tu expliques très bien les choses et certainement bien mieux

que le ferait un expert avec des termes scientifique et

un jargon médical incompréhensible pour les élèves.

Alors vas-y parles-moi des nouvelles drogues...

.

Dr. Bellevue :

"La désomorphine a fait des ravages en russie en 2010,

là bas la désomorphine est administré par voie injectable.

Heureusement en france on s'injecte rarement ce poison.

En russie déjà 100.000 jeunes accros. La désomorphine est

de fabrication artisanale et simple à produire, c'est

très accessible, bon marché et terriblement addictif.

Le danger principal de la désomorphine

vient des impuretés liées à sa fabrication artisanale.

La désomorphine est 15 fois plus nocive que l’héroïne.

Elle est 5 fois moins chère, c'est l’héroïne du pauvre.

Ce sont les usagers eux-mêmes qui fabriquent ce poison.

De l'essence de voiture est employé pour préparer la

désomorphine qui est synthétisée à partir de la codéine

Les usagers se procurent les comprimés de la codéine

dans des pharmacies avec de fausses ordonnances ou bien

en simulant des pathologies pour se la faire prescrire.

La codéine est un médicament qui est prescrit pour

traiter la douleur et c'est un dérivé de la morphine.".

.

Justine89 : Pourquoi préparent-ils ça avec de l'essence ?

.

Dr. Bellevue :

"Sans essence la désomorphine ne pourrait pas être synthétisée

à partir de la codéine et le procédé est assez rudimentaire...".

.

Justine89 : Tu m'avais parlé aussi d'un nouveau procédé chimique ?

.

Dr. Bellevue :

"Auparavant la désomorphine devait s'administrer par voie injectable

à une certaine température et ne se c.onservait pas bien longtemps

et puis de toute façon cette pratique est marginale dans notre pays.

En france, un procédé chimique permet de transformer la désomorphine

injectable en de la désomorphine qui peut être inhalée ou sniffée et

le procédé permet le coupage avec d'autres drogues comme le cannabis

ou la cocaïne et cela sans altérer la qualité de la désomorphine.

Les trafiquants et dealers peuvent c.onserver durant plusieurs

années les doses prêtes à l'emploi de la désomorphine et puis

d'autre part il peuvent aussi associer le potentiel addictif

de la désomorphine avec le pouvoir de diffusion du cannabis

qui est la drogue la plus répandue sur le territoire français.

Les trafiquants et les laboratoires clandestins qui fabriquent

ce poison vont inonder le marché.".

.

Justine89 : Il y a des cultivateurs de cannabis qui proposent

des joints garantis naturels et bio, faut-il les croire ?

.

Dr. Bellevue :

"Nous savons que certains dealers sont cultivateurs ;

ils prétendent que leur cannabis est cultivé comme

dans l'agriculture biologique, sans aucun additif

ni coupage avec d'autres drogues, c'est absolument

impossible à vérifier, toujours il faudra refuser.".

.

Justine89 : Et la drogue dans les sectes comment s'en protéger ?

.

Dr. Bellevue :

"Soucieux de ramollir les cerveaux de leurs adeptes,

nous savons que les mouvements sectaires s'autorisent

à dispenser une alimentation très carencée en protéines.

Mais le grand public ignore que parfois certaines sectes

proposent également comme dessert des gâteaux au cannabis.

Bien entendu les adeptes ne savent rien de la composition

réelle de ces gâteaux avec ou sans cannabis.

Dans ce cas le gourou est au courant mais seulement lui.

Mais pour un cake au cannabis avec ou sans désomorphine,

panique à bord car là c'est le gourou qui ne sait plus...".

.

Justine89 : Comment différencier un joint de cannabis empoisonné

d'un joint au cannabis normal et aussi comment différencier

une dose de cocaïne empoisonnée d'une dose de cocaïne normale ?

.

Dr. Bellevue :

"Mais il n'y a pas de différence à l'oeil nu entre un produit

stupéfiant X normal et un produit stupéfiant X empoisonné.

Un usager ne sait jamais ce qu'il achète avec un dealer.".

.

Justine89 : Comment le dealer nomme t-il

le mélange cannabis + désomorphine ?

et le mélange cocaïne + désomorphine ?

.

Dr. Bellevue :

"Pour ces 2 mélanges le dealer nomme ça cannabis et cocaïne.".

.

Justine89 :

Mais c'est grave les usagers risquent d'être tous empoisonnés !

.

Dr. Bellevue :

"C'est la raison pour laquelle le jeune doit toujours refuser.".

.

Justine89 : Mais pourquoi un dealer ne donne pas la composition

exacte de ses produits et sait-il au moins ce qu'il vend ?

.

Dr. Bellevue :

"Afin de protéger l'anonymat des trafiquants et des laboratoires,

la marchandise est redistribuée avant d'être revendue et souvent

le dealer ne veut pas savoir ou bien n'a pas la moindre idée

de la composition exacte des produits qu'il revend aux usagers.

Quand bien même il le saurait cela n'est pas dans son intérêt

de dire à ses clients que dans la cocaïne ou dans le cannabis

qu'il revend il y a entre 0 et 28% de traces de désomorphine

car l'usager pourrait se méfier et refuser cette marchandise.".

.

Justine89 : Mais comment faire pour protéger les jeunes ?

.

Dr. Bellevue : "Ah si seulement les pouvoirs publics faisaient

correctement leur travail il y aurait des kits de prévention

et déjà dans les pharmacies mis à la disposition des usagers

des tests chimiques pour détecter la présence de désomorphine

dans la cocaïne et le cannabis, car malgré les risques élevés

de tomber sur de la marchandise empoisonnée il y aura toujours

des gens pour se croire invulnérables et braver les interdits.".

.

Justine89 : Ta proposition soulèvera un problème car

ceux qui ne fumeront pas par peur d'être empoisonnés

le feront peut-être avec un test acheté en pharmacie.

Le sentiment de sécurité incitera les novices à fumer.

.

Dr. Bellevue :

"Mais nous n'avons pas d'autre alternative ! Crois-moi

les bénéfices dépassent les risques et ces tests

vont surtout limiter les dégâts sur la santé de ceux

qui se droguent par désespoir ou pour expérimenter.".

.

---

.

Fin de l'entretien.

.

**************************************************

.

Je vous remercie par avance de bien vouloir communiquer

aux plus jeunes toutes ces nouvelles informations

avant qu'ils ne s'abîment irrémédiablement.

.

Cordialement, Justine89

.
Close

Press esc to close.
Close
Press esc to close.
Close

Connecting to your webcam.

You may be prompted by your browser for permission.